Grexit : ce qu'il faut retenir de la journée

Grexit : ce qu'il faut retenir de la journée

TOUT COMPRENDRE - Deux jours après la victoire retentissante du "non" au referendum grec, chaque journée qui passe semble déterminante pour l'avenir du pays dans la zone euro. Entre réunions au sommet et coup de fils de la Maison blanche, le résumé #Grexit de ce mardi 7 juillet.

"PAS DE PROPOSITIONS CONCRETES"
Prenant note du résultat du "non" au référendum, la Commission européenne a dans la foulée convoqué un sommet européen extraordinaire mardi sur la crise, tout en appelant Athènes à présenter le plus tôt possible "une proposition crédible" aux créanciers. En amont, plus tôt dans la journée, les ministres des Finances de la zone euro se sont réunis à Bruxelles.

Mais au grand dam des ministres présents, aucune proposition concrète ne semble avoir émergé des discussions. "L'absence de propositions concrètes de la part du gouvernement grec n'aide pas pour le sommet des dirigeants de la zone euro ce soir" a d'ailleurs twitté le Premier ministre maltais Joseph Muscat.

EN SAVOIR + >> D'"Alexis Tsipras" à "zone euro", les dix mots pour comprendre la crise grecque

Selon une source gouvernementale, Tsipras sera mercredi devant le Parlement européen à Strasbourg. Il devrait annoncer une proposition de synthèse "tenant compte à la fois du résultat du référendum, de l'avis exprimé par les partis grecs et des propositions des créanciers".

DE NOUVELLES AIDES ?
La Grèce devrait adresser mercredi une nouvelle demande d'aide financière à la zone euro, a annoncé mardi le président de l'Eurogroupe. "Il n'y a pas eu de lettre aujourd'hui" pour formaliser une nouvelle demande d'aide de la part d'Athènes, a indiqué Jeroen Dijsselbloem devant la presse à Bruxelles. "Nous espérons la recevoir demain et il y aura une nouvelle réunion de l'Eurogroupe pour l'examiner", a-t-il ajouté.

À LIRE AUSSI >> Ce qu'une faillite de la Grèce nous coûterait en France

OBAMA S'EN MÊLE
Un entretien téléphonique a eu lieu mardi après-midi entre Barack Obama et Alexis Tsipras, le président américain ayant souhaité à cette occasion une issue heureuse aux négociations entre le Premier ministre grec et ses partenaires européens, a indiqué l'agence de presse grecque Ana.

Plus tard, Barack Obama a également contacté Angela Merkel. "Nous continuons à encourager l'ensemble des parties à participer de manière constructive aux discussions", a déclaré Josh Earnest, porte-parole de l'exécutif américain, appelant une nouvelle fois à un compromis.

À LIRE AUSSI
>> La Bulgarie ne veut plus payer pour la Grèce
>> Face à la Grèce, l'Allemagne est-elle tout simplement ingrate ?

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Jean Castex veut "mettre le paquet sur la vaccination" en mars et avril

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

Vaccination des soignants : comment expliquer les disparités entre professions ?

Comportement, climat, géographie... pourquoi les chiffres du Covid font-ils le yoyo d'une région à une autre ?

Lire et commenter