2 millions de déplacés de plus à cause de la guerre en 2021

De jeunes Syriens déplacés travaillent dans une raffinerie de pétrole de fortune près du village de Tarhin, dans une zone contrôlée par les factions soutenues par la Turquie dans la campagne nord d'Alep, le 25 février 2021.

DÉMOGRAPHIE - Selon l'Organisation des Nations unies, deux millions de personnes de plus ont été déplacées par les conflits dans le monde depuis le début de l'année, portant le total à 84 millions.

Deux millions. C'est le nombre de déplacés par la guerre de plus en 2021 par rapport à l'année précédente, a annoncé l'ONU dans un rapport ce jeudi. "La communauté internationale ne parvient pas à empêcher les violences, les persécutions et les atteintes aux droits humains qui chassent ces personnes de leurs foyers", a expliqué le Haut commissaire des Nations unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, dans un communiqué.

Ces personnes sont principalement des réfugiés, des demandeurs d'asile ou des déplacés dans leur propre pays. Leur situation est fragilisée par la pandémie de Covid-19 et les conséquences du réchauffement climatique, selon ce rapport semestriel. D'après l'ONU, un tiers des personnes déplacées étaient des réfugiés en juin. Un million de personnes ont dû quitter leurs foyers à l'intérieur de leur pays en raison des violences en République Démocratique du Congo et en Éthiopie.

Un chiffre en augmentation pour la 10e année consécutive

Ils sont autant à avoir été déplacés dans leur propre pays en Afghanistan, en Birmanie, au Mozambique et au Sud Soudan. La plupart trouvent refuge dans certaines des régions les plus pauvres du monde. "Ce sont les communautés avec le moins de ressources qui portent le fardeau de devoir apporter protection et assistance aux déplacés", a déploré M. Grandi, appelant à davantage de solidarité internationale. 

En vidéo

Afghanistan: les déplacés dans l'impasse

Lire aussi

Pour la dixième année consécutive, le nombre de personnes déplacées par la guerre dans le monde continue d'augmenter. La pandémie n'a pas calmé les conflits. En 2020, alors que la moitié de la planète était confinée en raison de la crise sanitaire, le nombre de personnes fuyant les guerres et les persécutions n'a pas baissé. Au total, ce chiffre a doublé en dix ans.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

EN DIRECT - Covid-19 : 12 cas d'infection par le variant Omicron désormais détectés en France

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Omicron : que sait-on de ce variant qui inquiète la planète ?

Covid-19 : un officier de gendarmerie relevé de ses fonctions pour refus de vaccination

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.