"Le singe le plus cool de la jungle" : la marque H&M épinglée pour une pub jugée raciste

"Le singe le plus cool de la jungle" : la marque H&M épinglée pour une pub jugée raciste

DirectLCI
POLÉMIQUE - La marque de vêtement H&M s'est attiré la colère des internautes en faisant porter à un jeune garçon noir un pull à capuche où l'on peut lire "le single le plus cool de la jungle". Le cliché, posté sur le site internet, a depuis été retiré.

Tollé pour H&M. La marque de vêtement s'est retrouvée au coeur d'une polémique ce lundi après qu'une mannequin britannique, Stephanie Yeboha, a posté sur Twitter une capture d'écran de la boutique en ligne. On y voit un petit garçon noir poser avec un sweat à capuche où l'on peut lire la phrase suivante : "Coolest monkey in the jungle". Traduction : "Le singe le plus cool de la jungle".


 "Qui a eu l'idée, à H&M, d'avoir ce petit garçon noir portant un sweat-shirt disant 'Le singe le plus cool de la jungle'?", s'est insurgée la mannequin dimanche sur Twitter. "Je suis dégoûtée...", a-t-elle ajouté. "Et puisqu'il faut le répéter à chaque fois : pour que ces images arrivent sur le site de H&M, elles ont dû passer devant 40 yeux au moins..., s'agace de son côté la militante Sihame Assbague. Personne ne s'est dit : 'Non stop, c'est raciste là'. Ça pose des questions (notamment sur le recrutement)."

L'image a été supprimée de toutes les chaînes H&MPorte-parole de H&M

En vidéo

Vêtements d’occasion sur Internet, le commerce gagnant-gagnant

Face au tollé, la marque a préféré retirer le visuel de sa boutique en ligne. "L'image a été supprimée de toutes les chaînes H&M", a assuré une porte-parole de la marque à l'AFP, confirmant une information d'Europe 1. La photo du sweat-shirt non porté reste cependant accessible en ligne. "Nous nous excusons auprès des personnes qui ont pu être offensées", a ajouté le groupe. 

Des précédents chez Dove ou Zara

Ça n'est pas la première fois qu'une grande marque se retrouve épinglée de la sorte. En 2014, la marque de vêtements espagnole Zara avait dû retirer de la vente une marinière pour enfants dotée d'une étoile jaune qui avait provoqué un tollé pour sa ressemblance avec l'étoile imposée aux juifs par les nazis.

En octobre dernier, c'était au tour de la marque de cosmétiques Dove, de présenter ses excuses après avoir diffusé en ligne une publicité qui lui a valu de nombreuses accusations de racisme. La publicité montrait une femme noire enlevant un tee-shirt pour laisser apparaître une femme blanche et rousse, qui elle-même enlevé son tee-shirt et laisse apparaître une troisième femme brune au teint mat.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter