Hamza, le "fils préféré" de Ben Laden, officiellement désigné "terroriste international" par les Etats-Unis

Hamza, le "fils préféré" de Ben Laden, officiellement désigné "terroriste international" par les Etats-Unis
International
DirectLCI
RELÈVE - Hamza Ben Laden, fils du fondateur d'Al-Qaïda, a été placé sur la liste noire terroriste américaine. Le jeune homme de 25 ans, dont personne ne sait où il se trouve, a appelé à plusieurs reprises à commettre des attentats contre l'Occident.

Les États-Unis n'en ont pas fini avec la famille Ben Laden. Le père tué, c'est désormais l'un de ses fils, Hamza, que le pays craint. Le département d'État a annoncé ce jeudi que ce dernier figurait désormais sur la liste noire américaine des "terroristes internationaux". Le jeune homme de 25 ans est notamment considéré comme l'héritier du fondateur défunt d'Al-Qaïda pour ses appels à l'unité djihadiste et aux attentats contre l'Occident.

"Prince héritier de la terreur"

Cela fait maintenant plusieurs années que les services de renseignement, selon qui il était le fils favori du chef d'Al-Qaïda, ont Hamza Ben Laden à l'œil. Celui-ci a été surnommé "prince héritier de la terreur" par un parlementaire britannique. Un surnom peut-être pas immérité. 


Car dans ces lettres datant de 2009 et déclassifiées par la CIA , le fils Ben Laden assurait à son père sa détermination à mener le djihad. Le courrier révélait un jeune homme se vantant d'être "forgé dans l'acier", prêt à rejoindre Oussama Ben Laden dans un voyage "vers la victoire ou le martyr". 


"Ce qui me rend vraiment triste, c'est que les légions de moudjahidine marchent et que je ne les ai pas rejointes", avait-il déploré en juillet 2009, à l'époque assigné à résidence en Iran. 

"Revanche"

Mais depuis, son père a été tué par un commando des forces spéciales américaines dans sa résidence repaire d'Abbottabad au Pakistan. Et les États-Unis redoutent que "le fils protégé" ne poursuive la folie meurtrière de l'ancien leader d'Al-Qaïda. Personne ne sait où il se trouve actuellement. 


La désignation de Hamza Ben Laden comme "terroriste international" se fonde sur deux éléments factuels : le fait qu'Al-Qaïda avait proclamé en août 2015 l'appartenance du jeune homme au réseau djihadiste, et le fait qu'il avait lui-même menacé les Etats-Unis dans un message audio de "revanche" diffusé en juillet dernier.


La même année, il avait appelé à attaquer des "intérêts américains, français et israéliens à Washington, Paris et Tel-Aviv". Et l'an passé, il avait exhorté "des tribus d'Arabie saoudite à s'unir avec la branche d'Al-Qaïda au Yémen pour mener la guerre contre le royaume saoudien", son pays d'origine. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter