Handicapé, il vole une voiture et conduit avec sa canne

Handicapé, il vole une voiture et conduit avec sa canne

INSOLITE - Après s'être fait installer au volant d'une voiture par un concessionnaire en Floride, un paraplégique a fermé le véhicule à clé, allumé le moteur et démarré à l'aide d'une canne rétractable.

Il était donc prêt à tout pour rouler en voiture. Shamal Battice, un homme de 28 ans, s'est présenté mercredi chez un concessionnaire Ford dans la ville d'Ocala, dans le centre de la Floride pour (déclarait-il) acheter un véhicule. Mais lors de l'essai d'une voiture, ce paraplégique a tenté un échange forcé : troquer un fauteuil roulant contre une voiture.

Arrêté à cause d'une panne d'essence

Dans le magasin Ford, les salariés sont loin d'imaginer ce que leur client, en fauteuil roulant, prépare. Comme c'est l'habitude, un vendeur du magasin installe tranquillement Shamal Battice au volant d'une voiture blanche d'occasion et lui vante les mérites de ce véhicule pour le persuader d'acheter. Sauf que l'handicapé a d'autres plans en tête. Une fois à l'intérieur, il ferme à clé le véhicule, et démarre grâce à… une canne rétractable. Il prend alors la fuite en laissant son fauteuil roulant derrière lui.

Les vendeurs du magasin Ford n'en reviennent toujours pas. "C'était incroyable ! On se serait cru dans un film !", a confié au quotidien Ocala Star Banner , Anselmo Barreto, vendeur de voiture depuis 19 ans, qui avait présenté le véhicule au paraplégique. Mais l'handicapé avait omis un petit détail : la panne d'essence. Arrêté à une station-service, Shamal Battice est obligé de mendier pour espérer faire le plein. L'occasion pour la police américaine de le localiser puis de l'interpeler.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : "103%" de vaccinés à Paris, la preuve d'un "trucage" des chiffres ?

VIDÉO - Covid-19 : le relâchement des gestes barrière fait des ravages au Royaume-Uni

Biélorussie : l’ambassadeur de France forcé de quitter le pays

Refoulés à cause d'un faux pass sanitaire, ils tirent sur une discothèque et blessent un client

Ancien secrétaire d'État américain dont le discours à l'ONU avait déclenché la guerre d'Irak, Colin Powell est mort du Covid-19

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.