Harcèlement : l'école, berceau d'un phénomène d'ampleur

Harcèlement : l'école, berceau d'un phénomène d'ampleur

SONDAGE - 41% des Français indiquent avoir subi au moins un acte de violence verbale, physique ou psychologique dans le contexte scolaire, selon une étude IFOP publiée ce jeudi.

Le harcèlement scolaire, un "phénomène de grande ampleur" : c'est ce qui ressort d'une étude de l'Ifop pour l'association Marion, La Main tendue. Alors que les drames se sont multipliés ces dernières semaines, l'enquête publiée ce jeudi montre que 56% des Français indiquent avoir été exposés de manière répétée à au moins une forme de violence verbale, physique ou psychologique au cours de leur vie. Une violence qui trouve sa source à l'école. 

Dans le détail, 41% des répondants déclarent avoir subi du harcèlement entre pairs dans un cadre scolaire ou périscolaire. Un chiffre qui tombe à 11% dans un cadre professionnel et à 10% dans un cadre familial ou conjugal. Ainsi, 24% des parents déclarent qu'ils ont un ou plusieurs enfant(s) qui a/ont été victime(s) de harcèlement entre pairs en milieu scolaire ou extra-scolaire.

Un sentiment d'impuissance chez les enseignants

Autre enseignement de cette étude : il n'y a pas de profils type de personnes victimes de harcèlement. En effet, ce dernier touche dans des proportions similaires les femmes et les hommes, que ce soit en zones urbaines et rurales, banlieues et centre-villes. Mais aussi les différentes catégories socio-professionnelles.

Les enseignants, eux, estiment être en première ligne d'un phénomène qu'ils peinent à résorber. En effet, 83% d'entre eux disent n'avoir jamais reçu de formation dédiée à la prévention et à la gestion des cas de harcèlement entre élèves. Et ils sont 66% à déclarer ne pas se sentir armés pour prévenir ou gérer ce type d'événement dans leur classe. En cause : essentiellement un manque de formation, une difficulté à détecter les cas, un manque de soutien de la hiérarchie. Mais aussi un manque de sanctions prises pour les harceleurs ou des difficultés à gérer ce qui se passe sur les réseaux sociaux.

Lire aussi

Renforcer la dureté des sanctions

Pourtant, des solutions existent, estiment les personnes interrogées : à l'extérieur ou à l'intérieur de l'école, on est notamment d'accord pour renforcer la dureté des sanctions à l'égard des élèves coupables de harcèlement, ainsi que former davantage les membres de la communauté éducative au repérage des cas de harcèlement entre pairs.

Méthodologie : cette enquête-miroir a été menée au mois de janvier 2021 auprès du grand public (2003 personnes âgées de 15 ans et plus) et des enseignants (500 professeurs des 1er et 2nd degrés et du supérieur).

Découvrez le parcours de la Députée Laetitia Saint-Paul dans ce podcast d'Expertes à la Une

Écoutez cet épisode et abonnez vous via votre plateforme d'écoute préférée :

- Sur APPLE PODCAST

- Sur DEEZER

- Sur SPOTIFY

« EXPERTES A LA UNE » part à la rencontre de CELLES qui ont des choses à dire.  Leur parole ne sera pas interrompue par le son d’une voix plus forte ou plus grave. Les Expertes seront à l’honneur dans ce podcast car le savoir ne doit pas se  résumer à une moitié de l’Humanité. Les invitées sont des femmes légitimes dans leurs domaines de compétence, leur voix doit être entendue. Parfois trop invisibles, je plonge dans chaque épisode au cœur de leur univers intime ou professionnel, sous la forme d’une conversation pour les mettre dans la lumière.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pourquoi le Chili se reconfine-t-il alors qu'il est le 3e pays le plus vacciné au monde ?

EN DIRECT - Covid-19 : la France s'approche du cap des cinq millions de cas

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

Vacances confinées : ces Français qui trichent (sciemment ou sans le savoir)

Lire et commenter