Homeland : la saison 4 de la série fait scandale au Pakistan

Homeland : la saison 4 de la série fait scandale au Pakistan

POLÉMIQUE - La dernière saison de Homeland a provoqué l'ire des autorités pakistanaises, très mécontentes de l'image de leur pays véhiculée par la série américaine.

Après le Liban lors de la saison 2, c'est au tour du Pakistan de se mettre en colère contre la série Homeland. Tout juste terminée, la saison 4 de la série américaine a ainsi déclenché de vives réactions. Le New York Post a en effet révélé ce dimanche que des dirigeants pakistanais s'étaient plaints auprès de la chaîne Showtime et des producteurs pour le portrait "mensonger" de leur pays dressé par les scénaristes de la série.

Lors de cette saison, dont l'intrigue se déroule à Islamabad, dans la capitale du pays, Carrie Mathison (incarnée par Claire Daines), est envoyée par la CIA pour traquer le chef terroriste Hassan Haqqani, découvrant sur place que les services secrets du pays protègent le chef taliban. Un élément du scénario qui n'a que très peu plu aux autorités et peuples pakistanais.

EN SAVOIR + >> Retrouvez le résumé du dernier épisode diffusé

"Une insulte aux milliers de membres de la sécurité du pays"

Une source du tabloïd américain déclare ainsi que "les insinuations répétées que les services secrets pakistanais protègeraient des terroristes aux dépens de civils innocents ne sont pas seulement absurdes, elles sont aussi une insulte aux milliers de membres de la sécurité du pays qui se sont sacrifiés pour lutter contre le terrorisme".

Autre point de discorde, la retranscription de la capitale Islamabad. Même si les scènes ont été tournées au Cap, en Afrique du Sud, c'est l'image de la ville qui a déclenché la colère sur place : "Islamabad est une ville tranquille et magnifique, avec beaucoup de verdure et de jolies collines, alors que dans Homeland, elle est décrite comme un enfer sordide, une zone de guerre avec des fusillades, des bombes et des cadavres éparpillés partout… Rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité !", explique un habitant de la ville.

Nadeem Hotiana, porte-parole de l'ambassade pakistanaise à Washington, souligne lui "qu'un peu de recherches auraient changé beaucoup de choses". De son côté, la production de la série n'a pas souhaité réagir.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Dormir six heures ou moins entre ses 50 et 70 ans renforcerait le risque de démence

L'étonnante décision de Peugeot face à la pénurie de semi-conducteurs

Derek Chauvin reconnu coupable de meurtre du meurtre de George Floyd

EN DIRECT - Covid-19 : avec 2000 morts ces dernières 24 heures, l'Inde connait un pic de décès

Vacances : les destinations les plus prisées pour cet été

Lire et commenter