Honorabilité dans le sport, volcans en éruption, rafle à Hong Kong... ces actus que vous avez peut-être ratées

L'info d'ailleurs

SÉLECTION - LCI revient sur ces autres faits qui ne sont pas en lien avec la pandémie mais qui ont attiré notre attention. Des infos garanties 100% sans coronavirus.

Si l'épidémie de coronavirus fait logiquement la une chaque jour, qu'elle semble marquer le pas, le monde continue de tourner. Pour sortir la tête des informations sur le Covid-19, nous vous proposons de garder un oeil sur ce qui se passe ailleurs  dans l'actualité. Voici ce que l'on a retenu : 

Toute l'info sur

Hong Kong se soulève contre Pékin

Sport : le contrôle d’honorabilité des bénévoles systématisé avant 2021

Après la révélation de multiples affaires liées aux violences sexuelles dans le sport, Roxana Maracineanu a annoncé au Monde, dimanche, que le contrôle de l'honorabilité des bénévoles dans les associations sportives sera rapidement systématisé. Il s’agit de vérifier les antécédents judiciaires des encadrants ayant à gérer de jeunes pratiquants notamment, en croisant les informations recensées avec le fichier judiciaire automatisé des auteurs d'infractions sexuelles ou violentes. Les premières expérimentations de la plateforme sécurisée devraient débuter à l’automne avec certaines fédérations avant une généralisation contrôle de l'honorabilité des bénévoles dans les associations sportives "au plus tard en janvier 2021."

Etna, Krakatoa : les volcans se réveillent

Alors que plus de la moitié de la planète est confinée chez elle, les volcans donnent de la voix. Après le Krakatoa (Indonésie) qui est entré en éruption après 140 ans de sommeil et a vu se multiplier les coulées de lave, c’est l’Etna qui est sorti de son silence ce dimanche. Le volcan sicilien crache sa fumée depuis le milieu de l’après-midi après que les sismologues eurent enregistrés un forte augmentation de l’activité les heures précédentes. Deux petites coulées de lave ont ainsi été signalées sur un nouveau cratère apparu au sud-est de la cheminée principale. L’activité est pour le moment limitée au sommet du plus haut volcan européen en activité et n’engendre aucun risque pour les populations confinées à son pied.

Lundi, la NASA a publié une étonnante photo du Krakatoa après son entrée en éruption. Pris par un de ses satellites, le cliché montre l’énorme nuage de vapeur chaude et de gaz au-dessus du détroit entre les îles de Java et Sumatra. On y voit aussi de la roche en fusion propulsée dans l’air. L’éruption, composée de coulées de lave et de pluie de cendres, n’a pas fait de victimes alors que la population indonésienne est également retranchée chez elle. Fin 2018, la précédente éruption avait fait plus de 400 morts.

Hong Kong : opération policière contre les leaders du mouvement pro-démocratie de 2019

Samedi,  de nombreuses personnalités liées au mouvement pro-démocratie qui avait émaillé la vie hongkongaise fin 2019 ont été arrêtées par la police.  Parmi les personnes interpellées pour leur soutien ou leur participation aux manifestations, parfois réprimées violemment par les autorités, on trouve le magnat de la presse Jimmy Lai, patron du journal d’opposition Apple Daily, des parlementaires accusés d’avoir organisé les rassemblements illégaux ou manifestations interdites entre août et octobre dernier. Ils comparaitront devant la justice mi-mai, a indiqué la police. Avocat de 81 ans et considéré comme le père de la démocratie, Martin Lee figure parmi les accusés arrêtés. Hong Kong a été secoué par des manifestations parfois réprimées de manière violentes en 2019 en raison d’un projet de loi prévoyant d’autoriser les extraditions vers la Chine où les droits des citoyens sont moindres.

Les Etats-Unis et l’ONG Human Rights Watch se sont dit préoccupés par ces arrestations "incompatibles avec les valeurs universelles de liberté d’expression", mais aussi avec la liberté promise par le territoire normalement indépendant.

En vidéo

Le face-à-face policiers-étudiants fait craindre le pire à Hong Kong

La veuve de Kobe Bryant lui rend hommage pour leur anniversaire de mariage

"Mon roi, mon coeur, mon meilleur ami. Joyeux 19e anniversaire de mariage, tu me manques tant". Vanessa Bryant a rendu hommage à Kobe Bryant, décédé le 26 janvier dans un accident d’hélicoptère avec leur fille Gianna et sept autres personnes. Dans un post sur Instagram accompagné d’une photo d’eux, la veuve de l’ancien basketteur star des Los Angeles Lakers lui écrit combien elle aimerait qu’il soit " pour me prendre dans test bras. Je t'aime." 

Voir cette publication sur Instagram

My king, my heart, my best friend. Happy 19th wedding anniversary baby. I miss you so much. I wish you were here to hold me in your arms. I love you. ❤️

Une publication partagée par Vanessa Bryant 🦋 (@vanessabryant) le

Michael Jordan et les Bulls à l'honneur sur Netflix

A compter de ce lundi 20 avril en France, Netflix diffuse un documentaire en 10 épisodes consacré à l’ancienne star du basket NBA Michael Jordan et à son équipe des Chicago Bulls. Intitulé The Last Dance, il revient sur la dernière saison de celui qui est considéré par beaucoup comme le meilleur basketteur de l’histoire. Réalisé conjointement par ESPN et Netflix, le documentaire retrace chronologiquement l’épopée 1997-98 de la franchise de l’Illinois qui s’achèvera sur un sixième et dernier titre de champion NBA. Une saison marquée par des hauts et des bas pour "His Airness" et ses troupes avec des images inédites. Une journaliste d’ESPN raconte que Michael Jordan aurait finalement accepté de faire le documentaire après avoir vu celui consacré à Allen Iverson, ancienne vedette des Philadelphia 76ers, réalisé par le même réalisateur que celui qui s’est attelé à l’histoire des Bulls.

Iran : après 10 mois de détention, l’anthropologue franco-iranienne bientôt fixée sur son sort

Arrêtée puis détenue en Iran depuis juin 2019, Fariba Adelkhab a comparu ce dimanche devant un tribunal révolutionnaire de Téhéran. L’anthropologue franco-iranienne est soupçonnée de "propagande contre le système politique" et "collusion en vue d’attenter à la sûreté nationale". Le procès de cette spécialiste du chiisme a débuté le 3 mars. Le jugement devrait être rendu sous huit jours après une seconde audience qui a duré deux heures. Le chercheuse encourt jusqu’à cinq ans de prison. Elle s’était lancée dans une grève de la fin de 49 jours entre fin décembre et février, mais son moral reste "bon", a précisé son avocat à l’AFP. Son collègue et compagnon, Roland Marchal, a été libéré fin mars après avoir été arrêté en juin 2019 alors qu’il lui rendait visite.

Sur le même sujet

Lire et commenter