VIDÉO - Il nage dans les eaux glaciales de l'Antarctique pour alerter sur le réchauffement climatique

VIDÉO - Il nage dans les eaux glaciales de l'Antarctique pour alerter sur le réchauffement climatique

COURAGEUX - Lewis Pugh, ancien nageur professionnel, s'est engagé depuis plusieurs années en faveur de la protection des eaux en Antarctique. L'an dernier déjà, le Britannique avait nagé quelques kilomètres sans combinaison dans la mer glaciale de Bellingshausen.

Il n'a pas froid aux yeux. En marge de la COP 23 qui se tient actuellement à Bonn en Allemagne, le nageur Lewis Pugh a plongé dans les eaux glaciales de l'Antarctique pour exhorter les dirigeants de la planète à prendre des mesures urgentes pour lutter contre le changement climatique. Ce n'est pas la première fois que le Britannique se jette dans les eaux glaciales du globe. En 2007, il avait nagé un kilomètre en plein pôle Nord. En 2016, l'homme qui est également avocat,  avait nagé quelques kilomètres dans les eaux glaciales de la mer de Bellingshausen en Antarctique.

Lire aussi

Seulement 5% de la totalité des océans sont protégés

L'ancien nageur de 47 ans, devenu depuis ambassadeur pour l’ONU, reste très engagé pour la protections des eaux en Antarctique. Après avoir longtemps défendu la création de la plus grande zone marine protégée du monde en mer de Ross (Antarctique), Lewis Pugh continue son combat pour protéger les océans. Il souhaite ainsi créer trois nouvelles zones protégées dans l’Antarctique-est.

En 2017, seulement 5% de la totalité des océans de la planète sont des zones marines protégées, soit environ 18,5 millions de kilomètres carrés.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon une revue médicale

Producteur tabassé par des policiers à Paris : que s'est-il passé ?

Ce qu'il sera possible (ou non) de pratiquer dans les stations de ski pendant les vacances de Noël

EN DIRECT - Tests Covid : un tarif dégressif proposé aux laboratoires en fonction de la vitesse de rendu des résultats

"Un chagrin presque insupportable" : Meghan Markle évoque sa fausse couche dans une poignante tribune

Lire et commenter