Il prend de la glue pour du collyre et lui en met dans l'œil

Il prend de la glue pour du collyre et lui en met dans l'œil

DirectLCI
ETATS-UNIS - Une Américaine qui a reçu un projectile dans l'oeil a demandé a un ami de lui mettre quelques gouttes de son collyre. Ce dernier a confondu le tube avec celui de… la colle pour ses faux ongles.

Grâce à la médiatisation de son histoire, elle va pouvoir être opérée gratuitement. Il y a un peu plus d’une semaine, Katherine Gaydos, une Américaine habitant en Floride, sort de chez elle au moment où un ami se met à utiliser sa souffleuse afin de déblayer la rue pleine de feuilles. Recevant le tout en pleine figure, elle se met soudain à hurler, se plaignant d’avoir reçu un projectile dans son œil gauche.

Son ami arrête alors son engin et court vers elle pour lui venir en aide. "Prend mon collyre dans mon sac", lui lance la mère célibataire. Son ami s’exécute. Alors qu’il plonge la main dans son sac à main, il saisit ce qu’il pense être le collyre et lui en verse directement dans l’œil. Mais, la brûlure devient de plus en plus intense pour Katherine qui ferme son œil. Elle ne peut plus l’ouvrir. Son ami vient de lui verser quelques gouttes de… glue pour faux ongles.

Une première intervention jeudi

"Appelle le 911 !", hurle de nouveau la femme, qui souffre cruellement. Prise en charge aux urgences, on constate que son œil est collé par de la glue et qu’elle en a également beaucoup sur la cornée. Sans assurance ni revenus, la mère célibataire au chômage se voit refuser les soins nécessaires à sa guérison par plusieurs médecins, explique-t-elle à la chaîne WPBF . Après que plusieurs médias locaux ont relayé son histoire, elle a finalement été contactée par son médecin, qui a décidé de s’occuper d’elle.

Jeudi, elle a pu bénéficier d’une première intervention qui lui a permis de rouvrir son œil pour la première fois depuis neuf jours. Vendredi, il était prévu que son médecin "lui gratte la cornée sous anesthésie afin de retirer la colle qui s’y trouve", détaille Katherine. "Il m’a expliqué que je devrais retrouver la vue et que je n’aurai pas de séquelles", a conclu la jeune femme, rassurée.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter