Il rate une liposuccion, et jette sa patiente décédée dans une rivière

Il rate une liposuccion, et jette sa patiente décédée dans une rivière

DirectLCI
FAITS DIVERS - Voulant dissimuler la mort de l'une de ses patientes, suite à une lipposuccion, un chirurgien esthétique vietnamien a jeté son corps dans une rivière. Il vient d'écoper d'une peine de 19 ans de prison.

Il espérait dissimuler sa faute. Mal lui en a pris. Un chirurgien esthétique vietnamien a été condamné à 19 ans de prison pour avoir jeté dans une rivière le corps d'une patiente décédée lors d'une opération ratée, a indiqué le tribunal de Hanoi vendredi.

Nguyen Manh Tuong, arrêté en octobre 2013, dirigeait une clinique privée sans licence à Hanoï. Il pratiquait la chirurgie esthétique, notamment des poses de prothèses mammaires et de la liposuccion.

Une patiente, Le Thi Thanh Huyen, 37 ans, avait disparu après une liposuccion et une opération du sein dans son salon de beauté.

Un cadavre sans tête

Elle était en fait décédée lors de cette intervention, et Tuong avait alors transporté et jeté son corps dans le fleuve Hong (Fleuve rouge) à Hanoi. Le cadavre sans tête de sa victime n'a été repêché et identifié qu'en juillet dernier à l'aide des tests d'ADN.

L'affaire a largement attiré l'attention publique au Vietnam et le ministère de la Santé avait "condamné fermement" le comportement du médecin.

Son complice Dao Quang Khanh, gardien de la clinique, a été condamné à 33 mois de prison pour l'avoir aidé à jeter le corps de Huyen dans la rivière.

Le secteur sanitaire est généralement peu réglementé au Vietnam et il existe de nombreuses cliniques privées parfois non autorisées ou mal gérées où travaillent également des médecins d'hôpitaux d'Etat.

EN SAVOIR + >> Retrouvez tous nos faits divers

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter