"Il y a toujours trop de vies perdues" : plus de 600.000 morts du Covid recensés aux États-Unis

New York, épicentre de l'épidémie en avril 2020

PANDÉMIE - Les États-Unis viennent de dépasser ce mardi 15 juin les 600.000 morts dus au Covid. Malgré la campagne de vaccination bien avancée, le pays le plus endeuillé au monde enregistre toujours un lourd bilan chaque jour.

"Il y a toujours trop de vies perdues", a déploré Joe Biden lundi 14 juin, évoquant une "vraie tragédie". Au lendemain de cette déclaration, les États-Unis ont atteint un nouveau record en dépassant les 600.000 décès causés par la pandémie, selon les chiffres de l'université Johns Hopkins. Voilà des mois que le pays de 331 millions d’habitants affiche le plus lourd bilan au monde, autant en nombre de morts que de malades officiellement recensés. 

Toute l'info sur

Covid-19 : déjà un an de pandémie...

52% d'Américains primo-vaccinés

Pour commémorer ces 600.000 décès, la Chambre des représentants a observé un moment de silence. Si le nombre de morts quotidiens baisse fortement depuis fin février, où la barre des 500.000 décès avait été franchie, il se situe toujours à plus de 300 par jour en moyenne, selon les Centres de lutte et de prévention des maladies (CDC) américains. Le nombre de nouveaux cas quotidiens, lui, s'est récemment mis à stagner en se situant actuellement à environ 13.000 cas recensés chaque jour.

Pourtant, avec 174,2 millions d’Américains primo-vaccinés, soit 52,1% de la population, dont 144,9 millions de personnes totalement protégées (43,3%), la phase de déconfinement est largement entamée à travers le pays. À New-York, où 70% des adultes ont reçu au moins une dose de vaccin, la levée des dernières restrictions sanitaires a été annoncée par le gouverneur Andrew Cuomo. Tout un symbole alors que la ville fut au printemps 2020 l’épicentre de l’épidémie. Ce taux de 70% de primo-vaccinés a d’ailleurs été fixé comme objectif national par Joe Biden d’ici au 4 juillet, jour de la fête nationale. 

Lire aussi

Un nombre qui pourrait être difficile à atteindre si rapidement au vu de la défiance affichée par une frange de la population envers la vaccination. Selon un sondage publié en mai par la Kaiser Family Fondation, environ un tiers des Américains n’ont pas prévu de se faire vacciner pour l’instant. Moins d’un tiers des parents interrogés se disent également prêts à faire vacciner leurs enfants dès qu’ils seront éligibles. Or, pour le Dr Leana Wen, spécialiste santé à CNN, "il va être très difficile, voire impossible, pour nous d’atteindre l’immunité collective à moins que nos enfants ne soient également vaccinés". Avec l’apparition des variants du virus, cette immunité de groupe pourrait être construite à partir de 80% de la population vaccinée.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : après la Corse et Paca, le Plan blanc déclenché en Occitanie

Extension du pass sanitaire : les points que le Conseil constitutionnel pourrait censurer

"On attend juste que le soleil se couche" : en Grèce, "la pire canicule" depuis 30 ans

Covid-19 : traités "comme des animaux", le cauchemar de Français bloqués dans un hôtel insalubre en Sicile

Covid-19 : que signifie concrètement le plan blanc, activé en Corse, Paca et Occitanie ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.