Île Maurice : grande collecte de cheveux pour tenter de repousser la marée noire

Île Maurice : grande collecte de cheveux pour tenter de repousser la marée noire
International

POLLUTION - Pour lutter contre la marée noire qui menace l'île Maurice, plusieurs associations demandent aux habitants d'offrir leurs cheveux afin de constituer des boudins anti-pollution. Ils ont en effet un grand pouvoir d’absorption des hydrocarbures.

Si l'idée peut faire sourire, elle n'en est pas moins très sérieuse. Les Mauriciens sont invités à participer à une grande collecte de cheveux afin de lutter contre la fuite d'hydrocarbures du navire japonais MV Wakashio, qui a heurté le 25 juillet un récif à Pointe d'Esny. Rassemblés en flotteurs, les cheveux absorbent en effet les hydrocarbures à la surface de l'eau. 

La moindre initiative sera utile à l'île pour lutter contre la pollution qui la menace. 1.000 tonnes de carburant, sur les 3.000 contenues dans ses cuves, se sont déjà échappées du MV Wakashio. La marée noire se situe à proximité du parc marin de Blue Bay, connu pour ses coraux spectaculaires. 

Lire aussi

Sur place, plusieurs associations se proposent de centraliser la collecte. "Les cheveux sont reconnus depuis de nombreuses années pour leurs propriétés absorbantes, explique l'ONG de défense de l'environnement marin Octopus. 1 kilo de cheveux absorbe jusqu’à 8 kilos d’hydrocarbures". Sur sa page Facebook, une autre association, Ecosud, indique les points de rassemblement pour donner ses cheveux. Du matériel de protection est également nécessaire pour déposer les boudins dans le lagon, les hydrocarbures déversés étant très nocifs pour la santé.

Sur les réseaux sociaux, de nombreux Mauriciens se prennent en photo chez le coiffeur. Des personnes font la queue dans un centre-commercial de l'île pour donner une partie de leur chevelure. Autre initiative : une plateforme de réservation d’hôtel propose même des points cadeaux pour tous les donateurs. 

Une technique déjà utilisée dans le Golfe du Mexique

Cette technique a été utilisée pour la première fois à grande échelle lors de la catastrophe de la plateforme pétrolière Deepwater Horizon en 2010, qui avait laissé s'échapper l'équivalent de plusieurs millions de barils de pétrole dans le Golfe du Mexique. Un désastre écologique sans précédent aux Etats-Unis. Pour lutter contre ce qui reste comme étant la plus grande marée noire de l'histoire, des barrages flottants à base de cheveux avaient alors été testés avec succès pour contenir la pollution.

Comme on peut le voir sur son compte Twitter, l'association Matter of Trust apporte son aide aux Mauriciens. Sur place, des volontaires s'organisent au sein d'ateliers improvisés pour rassembler les cheveux dans de longs sacs en tissus qui laissent entrer l'eau et les hydrocarbures. Ces boudins sont ensuite attachés les uns aux autres pour constituer de grands barrages flottants. 

Les salons réunionnais également mobilisés

Toute l'info sur

Île Maurice : la crainte d'un désastre écologique

L'appel a été entendu jusqu'à l'île de la Réunion voisine. Marie-Pierre Lafosse-Riviere, présidente de la section réunionnaise de l'Union nationale des entreprises de coiffure (Unec), demande à tous ses consœurs et confrères de se mobiliser. "Ceux qui souhaitent contribuer à aider nos amis mauriciens et soutenir l’action de l’Unec-Reunion peuvent déjà se mobiliser en commençant à stocker les cheveux dans leurs salons". Elle indique avoir pris contact avec les autorités pour acheminer les cheveux jusqu'à l'île voisine. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent