Ils sont 42% à vouloir remonter dans le temps et à tuer "bébé Hitler"

Ils sont 42% à vouloir remonter dans le temps et à tuer "bébé Hitler"

HISTOIRE - Un sondage réalisé par le New York Times a indiqué que 42% de ses lecteurs seraient prêts à remonter en 1889 pour tuer bébé Hitler et changer le cours de l'histoire.

"Cher lecteur, est-ce que vous tueriez bébé Hitler ?" C'est ainsi que le New York Times Mag a posé la question à ses internautes afin de savoir s'ils auraient pu commettre un infanticide, sachant ce que bébé Hitler allait accomplir à l'âge adulte. Les 3000 abonnés du quotidien américain ont donc réfléchi à la question et 42% d'entre eux se sont dits prêts à tuer Adolf Hitler dans son berceau pour changer le cours de l'histoire et empêcher la mort de millions de personnes. A l'inverse, 30% s'y sont opposés et 28% sont indécis. "Je pensais que plus de gens répondraient oui" s'est étonné Jake Silverstein, rédacteur en chef du New York Times.

Offrir une nouvelle éducation à bébé Hitler

Mais le sondage a suscité un grand intérêt sur Twitter, puisque la combinaison "Baby Hitler" était en Trending Topic (TT) le 23 octobre dernier. Ainsi, certains estiment qu'il aurait fallu lui payer des cours de peinture afin qu'il entre aux Beaux-Arts de Vienne (où il avait été recalé) et se désintéresse de la politique. D'autres internautes ont proposé de réécrire le Traité de Versailles signé entre l’Allemagne et ses alliés en 1919 pour mettre fin à la Première Guerre mondiale, cette signature ayant été le lancement de la carrière politique d'Hitler.

Le Washington Post lui, a proposé d'aller chercher bébé Hitler chez ses parents pour lui offrir une autre éducation : "M. et Mme Hitler, j'aimerais vous prendre ce bébé et l'élever pour vous. Votre fils va grandir et devenir le pire dictateur de l'Histoire, responsable d'un génocide". Ce à quoi le New York Times a répondu : "LOL".

A LIRE AUSSI >> Adolf Hitler est-il mort au Brésil en 1984 ?

60 millions de personnes ont péri pendant la Seconde Guerre mondiale

Le 20 octobre dernier, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a assuré devant le 37e congrès sioniste, qu'Hitler n'était pas le seul responsable de l'extermination des juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. "Hitler ne voulait pas exterminer les Juifs à cette époque, il voulait expulser les Juifs" a-t-il expliqué. "Et Haj Amin al-Husseini est allé voir Hitler et lui a dit : 'Si vous les expulsez, ils vont tous venir ici (en Palestine)'. 'Alors que devrais-je faire d'eux ?' a demandé Hitler. 'Brûlez-les', lui a-t-il répondu."

EN SAVOIR + >> Shoah : Nétanyahou accuse le grand mufti de Jerusalem

Entre 1939 et 1945, les nazis ont exterminé entre 5 et 6 millions de juifs (dont 1.500.000 enfants) en ayant recours au travail forcé, au gazage, aux fusillades massives ou en s'adonnant à des expériences scientifiques dépourvues de sens. La Seconde Guerre mondiale a provoqué le plus important déplacement des populations européennes à travers le monde et fût le conflit le plus meurtrier de l'Histoire : 60 millions de personnes auraient perdu la vie, soit 2,5% de la population mondiale.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : un premier cas du variant Omicron détecté aux États-Unis

"Un provocateur à la Donald Trump" : la candidature d'Eric Zemmour vue par la presse anglo-saxonne

Covid-19 : Doctolib saturé, comment réserver sa dose de rappel malgré tout ?

Pots entre collègues, cantine d'entreprise... Ce que préconise le gouvernement pour les repas au travail

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.