Philippines : le volcan Taal crache un gigantesque nuage de fumée près de Manille, des milliers d'habitants évacués

Le Taal, aux Philippines, s'est réveillé dimanche en crachant un immense panache de fumée.
International

ÉVACUATION - Plus de 2000 résidents ont été évacués après que le Taal, un volcan actif des Philippines situé à une soixantaine de kilomètres de la capitale Manille, a craché un gigantesque nuage de cendres dimanche. L'éruption - la première depuis novembre 1977 - pourrait être imminente, selon les autorités qui ont fait annuler des vols.

Sa dernière éruption remonte novembre 1977. Le Taal, l'un des volcans les plus actifs des Philippines, situé à 65 km au sud de la capitale Manille, s'est réveillé dimanche en propulsant dans l'air une gigantesque quantité de cendres. Ce panache a provoqué l'évacuation préventive de plus de 2000 habitants vivant sur l'île où se situe le volcan, ont indiqué les autorités locales. Le Taal se trouve au milieu d'un lac sur une île elle-même dans un lac sur une île. 

"Une dangereuse éruption est possible dans les heures ou les jours qui viennent", a averti l'agence sismologique nationale. Par conséquent, les vols au départ et à destination de l'aéroport Ninoy Aquino de Manille ont été annulés "jusqu'à nouvel ordre". Le ministre des Transports Arthur Tugade a ordonné aux responsables des transports aériens de "faire tout le nécessaire dans l'intérêt de la sécurité publique", selon un communiqué commun des autorités chargées des transports.

Les sismologues ont enregistré des mouvements de lave sur le volcan et la colonne de cendres atteignait près d'un kilomètre d'altitude. Des grondements étaient également audibles dans les environs de ce site particulièrement prisé par les touristes. 

Lire aussi

Un volcan aux éruptions très dangereuses

Selon Renato Solidum, chef de l'Institut de volcanologie et de sismologie des Philippines, une éruption pourrait se déclarer "d'ici quelques jours ou semaines" si l'activité se poursuit. Outre les habitants de l'île, ceux d'une île voisine pourraient également être évacués si la situation empire, selon Renato Solidum. "La cendre a déjà atteint Manille. C'est dangereux si les gens l'inhalent", a-t-il estimé auprès de l'AFP.

De nombreuses images diffusées sur les réseaux sociaux donnent une idée de l'ampleur du phénomène. 

Le Taal, qui culmine à 400 mètres d'altitude, fut à l'origine de nombreuses éruptions explosives ayant entraîné des nuées ardentes et des tsunamis. Entré une trentaine de fois en éruption depuis le XVIe siècle, le volcan a fait plus de 1300 victimes lors de l'éruption de 1911, et 200 victimes en 1965.

L'archipel des Philippines est situé sur la "ceinture de feu" du Pacifique, où les plaques tectoniques entrent en collision, provoquant séismes et activité volcanique. En janvier 2018, des dizaines de milliers de personnes avaient été évacuées en raison d'une éruption au Mont Mayon, dans la région centrale du Bicol. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent