Immigration et hausse de la criminalité en Allemagne : la nouvelle intox de Trump

Immigration et hausse de la criminalité en Allemagne : la nouvelle intox de Trump

FAKE NEWS - Donald Trump a affirmé lundi dans un tweet que "la criminalité augmente en Allemagne", et sous-entendu que les migrants en seraient responsables. Or, la criminalité a fortement baissé en 2017, dernière année dont les statistiques sont disponibles.

Dans le contexte sensible d'une vague d'indignation suscitée par la séparation de familles à la frontière américaine, Donald Trump s'est fendu d'un parallèle entre immigration et criminalité. Sauf que son constat, qui prend comme souvent la forme d'un tweet, posté lundi 18 juin, est peu regardant des faits. 

"La criminalité augmente en Allemagne" a-t-il ainsi tweeté. "Une grosse erreur d'avoir permis à des millions de personnes de venir en Europe en changeant violemment leur culture!"

Toute l'info sur

La présidence Donald Trump

Lire aussi

Un recul des actes criminels

Alors que disent les faits sur ce sujet ? Comme le relève l'AFP, Dans un rapport officiel publié début mai, le ministre de l’Intérieur allemand Horst Seehofer se félicite au contraire que le nombre d’attaques physiques aux personnes ou aux biens ait atteint en 2017 son "plus bas niveau historique depuis 1992". Plus précisément, en 2017, la police a recensé 5.761.984 actes criminels, un recul net de 5,1% par rapport à 2016. Ce chiffre était de 6.537.748 en 1994. De la même manière, en 2014, dernière année avant le début de la crise migratoire, il y avait 6.082.064 actes criminels recensés, soit plus qu'en 2017.

En revanche, il est vrai que la proportion de personnes étrangères parmi les personnes suspectées d'actes criminels a augmenté: le chiffre était de 28,7% en 2014, il a atteint 40,4% en 2016 avant de redescendre à près de 35% en 2017.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

EN DIRECT - Covid-19 : le Conseil de défense a rendu les derniers arbitrages avant l'allocution d'Emmanuel Macron

"Koh-Lanta" : avant la finale, qui remporte le match des réseaux sociaux ?

EN DIRECT - États-Unis : le camp Biden salue la mise en place d'un "transfert du pouvoir pacifique"

Élection américaine : ce que change le feu vert de Trump à la General Services Administration

Lire et commenter