Après le rapport Mueller, une candidate à la présidence appelle à destituer Trump

Victoire pour Trump : le rapport Mueller n'a relevé aucune preuve de collusion avec la Russie
International

Toute L'info sur

La présidence Donald Trump

IMPEACHMENT - La sénatrice du Massachusetts, Elizabeth Warren, candidate à la Maison Blanche, a sonné vendredi la charge démocrate et appelé à destituer Donald Trump sur le fondement du rapport Mueller, publié la veille et qui contient des "conneries absolues" selon le président américain.

Elizabeth Warren, sénatrice progressiste du Massachusetts, est la première des candidats à l'investiture démocrate pour l'élection présidentielle de 2020 à réclamer la destitution de M. Trump. Elle a souligné sur Twitter la "gravité" de faits dévoilés par le procureur spécial Robert Mueller, qui a enquêté sur l'ingérence russe dans la présidentielle de 2016.

"Le rapport Mueller expose des faits qui montrent qu'un gouvernement étranger hostile a attaqué notre élection de 2016 pour aider Donald Trump et que Donald Trump a reçu favorablement cette aide", a affirmé Mme Warren. "Une fois élu, Donald Trump a entravé l'enquête sur cette attaque."

En conséquence, la Chambre des représentants "devrait lancer une procédure de destitution contre le président", a estimé Mme Warren. "Ignorer les tentatives répétées d'un président pour entraver une enquête portant sur sa propre attitude déloyale infligerait un dommage profond et durable à ce pays."

Une procédure de destitution a toutefois, en l'état, peu de chances d'aboutir dans un Congrès divisé. Mais les démocrates comptent bien capitaliser sur le fait que les conclusions du rapport Mueller ne l'ont pas totalement blanchi sur le volet d'entrave à la justice.

Agitée par plusieurs élus les plus à gauche, l'option potentiellement explosive de la destitution a jusqu'ici été écartée par les chefs du parti. Les démocrates ont en revanche juré de poursuivre l'enquête au Congrès. A ce titre, ils ont adressé une assignation pour obtenir, d'ici le 1er mai, "la version intégrale du rapport Mueller", celle publiée jeudi étant expurgée de ses informations confidentielles. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter