Californie : 20 corps retrouvés après l’incendie d’un bateau de tourisme, des passagers encore recherchés

International

DRAME - L’incendie d’un bateau au large de l'île de Santa Cruz en Californie a fait au moins 20 victimes. Le bilan devrait encore être revu à la hausse.

L’incendie était d’une violence inouïe. Et a piégé une trentaine de personnes. Un bateau de tourisme a pris feu au petit matin ce lundi 2 septembre, en Californie. Sur les 39 passagers à bord, seuls cinq sont pour l’instant sains et saufs, et au moins vingt d’entre eux sont décédés, selon le shérif Bill Brown, cité par le New York Times.

"Au total, 20 victimes ont été retrouvées et transportées dans les locaux du médecin légiste", a déclaré aux journalistes le shérif Bill Brown, du comté de Santa Barbara. Quatre à six autres corps restent encore prisonniers de l'épave, a-t-il précisé. Le bateau, un navire aménagé pour des sorties de plongée sous-marine, a coulé alors que les pompiers tentaient d'éteindre le feu.

"Ils ont été piégés par le feu"

Il s’appelait le "Conception" et devait revenir sur terre au bout de trois jours. Parti de Santa Barbara le samedi matin, ce navire "parfaitement en règle", selon Monica Rochester, la capitaine des garde-côtes, était aménagé pour faire de la plongée en mer. Mais il a coulé avant de pouvoir rentrer à bon port. Alors que les pompiers tentaient d'éteindre le feu, l’engin calciné jusqu’à la ligne de flottaison a coulé vers 7h du matin et gît désormais à une vingtaine de mètres de fond. 

A son bord, des enfants, des spécialistes de la plongée, ou des amateurs. En larmes, un marin a par exemple décrit aux médias américains la soirée qui a précédé le drame. Ils avaient alors fêté l’anniversaire de trois passagers, dont celui d’une jeune fille qui venait à peine d’avoir 17 ans. 

La trentaine de passagers a "sûrement" été piégée, d’après les précisions d’un officier des garde-côtes, Aaron Bemis. Ils dormaient "sous le pont" lorsque, vers 3h15 locale, l’incendie a éclaté. Malgré l’important dispositif déployé par les secours, tels que des plongeurs et des hélicoptères, leurs chances de survivre continuent de s’amoindrir. 

Je ne peux plus respirer!- Le SOS d'un marin

Quant aux cinq rescapés, ils étaient tous membres de l'équipage. Et donc éveillés et dans la cabine principale. "Ils ont sauté par-dessus bord", a  expliqué la capitaine des garde-côtes, sans pouvoir dire s'ils avaient tenté de porter secours aux passagers. Mais l’appel d’urgence de l’un d’eux, diffusé dans les médias américains, laisse penser à une scène de panique. Reçu quinze minutes après le début de l’incendie par les secours, il est glaçant : "Je ne peux plus respirer", lance désespérément le marin. En retour, on lui demande si les passagers peuvent sortir, ou si l’engin dispose d’un extincteur. Les réponses sont inaudibles.

Pour le moment, aucune hypothèse n’est avancée sur la cause de l'incendie.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter