Incendies en Californie : une compagnie d'électricité au centre des critiques

International

SUSPECTE - La compagnie d’électricité Pacific gas and electric company (PG & E) est pointée du doigt après avoir signalé un incident sur une de ses lignes près de l'origine du "Kincade Fire", qui a causé l'évacuation de 180.000 personnes. Également tenue responsable d'un incendie meurtrier en 2018, elle s'était déclarée en faillite.

L'histoire se répète en Californie. L'Etat de l'ouest américain est en proie à des incendies destructeurs, comme en 2017 et 2018 à la même époque, et une même entreprise se retrouve une nouvelle fois accusée d'en être à l'origine. La Pacific gas and electric company (PG & E) est pointée du doigt après avoir signalé un incident sur une de ses lignes près du point d'origine du "Kincade Fire", qui a déjà brûlé 30.000 hectares au nord de San Francisco et causé l'évacuation de près de 200.000 personnes.

Lire aussi

À l'origine de l'incendie le plus meurtrier de l'histoire de la Californie

Sept minutes avant le départ du "Kincade Fire", jeudi 24 octobre, PG & E a fait état d'un incident sur l'une de ses lignes près du point d'origine des flammes. L'incendie, en plus d'entraîner l'évacuation de près de 200.000 personnes, a détruit plus de 120 bâtiments et de prestigieux domaines viticoles dans le comté de Sonoma. Les secours estiment qu'ils ne pourront pas endiguer la progression des flammes avant le 7 novembre, et qu'ils mettront ensuite des semaines avant que celui-ci ne soit complètement éteint.

La situation rappelle celle de novembre 2018, quand une série d’incendies touchait la région, notamment le "Camp fire", le plus meurtrier de l'histoire de la Californie. Les flammes avaient dévasté la ville de de Paradise, dans le nord de la Californie, tuant 86 personnes et détruisant 14.000 maisons. Là aussi, c'est une ligne à haute tension de 115.000 volts de PG & E qui est à l'origine de la catastrophe : à cause d'une attache défaillante, elle serait entrée en contact avec un pylône métallique, provoquant des étincelles puis des flammes en raison de la sécheresse. Des régions de Californie sont en effet touchées de manière quasi-permanente par des sécheresses depuis des années.

En vidéo

VIDÉO - La Californie ravagée par les flammes : partir ou rester ?

30 milliards réclamés par les victimes

Après avoir vu sa responsabilité engagée dans cet incendie, PG & E a essuyé des centaines de plaintes en justice de victimes. En janvier 2019, l'entreprise s'est déclarée en faillite, incapable de faire face aux demandes de dédommagement des plaignants, qui réclamaient près de 30 milliards de dollars. En effet, rappelle La Croix, la loi californienne rend les entreprises d'électricité responsables des incendies déclenchés par leurs installations, même s'il n'y a pas eu de négligence.

La réputation de PG & E avait déjà été mise à rude épreuve avant ces épisodes. L'entreprise avait été mise en cause en 2017 par les autorités californiennes dans une vingtaine de départs d'incendies, qui avaient entraîné la mort de 40 personnes. En 2010, sa responsabilité est engagée dans une explosion de gaz qui a fait 8 morts dans le centre de San Francisco. En 1993, c'est encore PG & E qui avait été condamné à verser 333 millions de dollars à des victimes après avoir versé accidentellement une substance toxique - du chrome hexavalent - dans le réseau d'eau potable de Hinkley, en Californie. Cette dernière affaire est devenue célèbre pour avoir été instruite par Erin Brockovich, incarnée par l'actrice Julia Roberts dans le film éponyme.

Encore 10 ans d'incendies causés par des lignes électriques ?

PG & E, qui exploite un réseau de 100.000 kilomètres de ligne, dont un quart est enterré, est sommé par les autorités d'accélérer les travaux pour éviter de futurs incendies. "Les fournisseurs peuvent-ils trouver une solution ? Et faire ce satané boulot, qui aurait dû être fait il y a bien longtemps, de moderniser leurs lignes électriques, de les enterrer ? Faire en sorte de gérer ces coupures d'électricité d'une manière un peu plus sophistiquée ?", s'est insurgé le gouverneur de Californie, Gavin Newsom lors d'une conférence de presse. L'Etat a été placé dimanche 27 octobre en état d'urgence et 300.000 clients pourraient être privés de courant pendant plusieurs jours.

Assaillie de toutes parts, PG & E procède à des travaux d'enfouissement de lignes électriques, mais le président de l'entreprise affirme qu'il faudra "dix ans" avant que le réseau soit "significativement" transformé pour qu'il ne soit plus à l'origine d'incendies. En attendant, la compagnie est dans une situation financière critique. Entre septembre 2017 et fin octobre 2019, l'action de l'entreprise est passée de 70 dollars à moins de 4 dollars.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter