Inde : choqué, le Premier ministre refuse l'idée d'un temple construit en son nom

Inde : choqué, le Premier ministre refuse l'idée d'un temple construit en son nom

DirectLCI
NOT IN MY NAME – Narendra Modi a exprimé sur Twitter, ce jeudi, tout le mal qu'il pensait de la construction d'un temple à son nom dans l'ouest du pays. Un gaspillage de temps et d'argent, selon lui.

La construction d’un temple à son nom ne passe pas du tout auprès du Premier ministre indien, Narendra Modi. Ce dernier l’a exprimé on ne peut plus clairement dans une série de messages publiés sur Twitter ce jeudi : "Je viens d’être informé de la construction d’un temple à mon nom. Je suis choqué [...] Ceux qui ont du temps et de l’argent devraient s’en servir à construire une Inde plus propre".

Le futur temple situé dans l’État du Gujarat, à l’ouest du pays, cherchait un nom et un symbole, rapporte le site du quotidien Times of India . Peu après l’élection du nouveau Premier ministre indien, l’an dernier, Ramesh Undhad, qui a largement financé sa construction, avait décidé d’honorer le chef du gouvernement en baptisant le monument de son nom. Une inauguration était prévue dans les prochains jours et une statuette grandeur nature à l’effigie de Narendra Modi avait même été prévue.

LIRE AUSSI >>  Inde : une touriste japonaise accuse un guide de l'avoir droguée et violée

Le financeur du projet pourrait renoncer

Las, le chef du gouvernement n’a pas du tout apprécié cette attention. "Ce n’est pas ce que notre culture nous a appris. Ça me rend très triste", a-t-il expliqué sur Twitter.

Face à ce coup de pression, Ramesh Undhad aurait finalement fait marche arrière. D'après le site de Times Now , il aurait purement et simplement décidé d'annuler la cérémonie d'inauguration avant de préciser que le temple serait plus simplement dédiée à Bharat Mata , une divinité indienne.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter