Inde : des "drôles de dames" formées au karaté pour lutter contre les agressions sexuelles

Inde : des "drôles de dames" formées au karaté pour lutter contre les agressions sexuelles

International
DirectLCI
INDE - La capitale indienne forme des policières spécialisées dans la lutte contre les prédateurs sexuels.

A New Delhi, les policières vont être en première ligne dans la lutte contre les violeurs. Les agressions sexuelles sont en effet devenues un problème endémique en Inde. Dans la mégalopole, les autorités ont enregistré pas moins de 2.069 affaires de viol l'an dernier. Ce qui lui vaut désormais le surnom peu flatteur de "capitale du viol".

Entraînées au karaté

C'est pour endiguer ces violences que la police a créé ce corps de 40 femmes, surnommées "Charlie's Angels" (le nom anglais de la série Drôles de Dames). Leur arme pour neutraliser les agresseurs ? Le shotokan, une sorte de karaté, qu'elles apprennent depuis plusieurs mois avec un champion de la discipline. Habillées en civil, elles seront déployées dans les bus, les métros et devant les universités pour protéger les femmes et leur apprendre à se défendre. "Nous ne tolérerons aucun mauvais comportement", avertit leur cheffe, Bharti Wadhwa.

A LIRE AUSSI >> Une touriste japonaise accuse son guide de l'avoir droguée et violée

Du côté les habitantes de la capitale, le déploiement de cette unité très spéciale est plus que jamais attendue. "Je prends le bus pour aller à l'université et les hommes vous fixent fréquemment ou vous lancent un regard mauvais", raconte Sakshi Sharma, 19 ans. "Je me suis souvent senti démunie mais je suis heureuse de savoir que des policières vont maintenant être là pour nous protéger des hommes lubriques".

"Il faut étendre cette formation"

Beaucoup d'observateurs se demandent toutefois si 40 femmes seront suffisantes pour surveiller New Delhi, une agglomération qui compte près de 16 millions d'habitants. C'est notamment le cas de Mriganka Dadwal, directrice d'une ONG qui défend les droits des femmes. "Il faut étendre cette formation à d'autres policières", réclame-t-elle. "Il faut que les délinquants sexuels sachent clairement qu'ils seront constamment sous surveillance."

EN SAVOIR +
>>
Le tourisme en Inde en chute libre après une série de viols
>>
Six suspects recherchés après le viol d'une touriste de 51 ans

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter