Inde : enceinte après un viol, une adolescente reçoit l'interdiction d'avorter

Inde : enceinte après un viol, une adolescente reçoit l'interdiction d'avorter

LEGISLATION – Un tribunal indien a refusé qu’une adolescente de 14 ans, enceinte de plus de cinq mois, puisse avorter après avoir été violée par un médecin.

La haute cour du Gujarat (région ouest de l'Inde) a rejeté la requête soumise par le père d'une jeune fille. En cause : la législation indienne interdit l’avortement après 20 semaines de grossesse soit, cinq mois. La jeune fille en question, une adolescente de 14 ans, est tombée enceinte après avoir été violée par un médecin.

"Il n'a pas demandé à naître"

"Le père de la victime est un journalier et n'a pas assez de ressources pour s'occuper de l'enfant qui va naître. Les parents n'ont pas encore décidé s'ils allaient faire appel", a expliqué l'avocat de l'adolescente. Le juge, de son côté, a reconnu qu'il s'agissait d'une décision "difficile", estimant que "quelles que soient les circonstances dans lesquelles l'enfant a été conçu, quel que soit le traumatisme de la jeune mère, il reste que l'enfant n'est pas responsable de sa conception". "Il n'a pas demandé à naître. L'enfant est innocent, tout comme la victime, sa mère", a ajouté le juge.

Dans sa requête, le père explique que sa fille est tombée enceinte après avoir consulté en février un médecin qui lui a injecté des sédatifs avant de la violer. Le médecin a depuis été arrêté. En avril, le même tribunal avait refusé l'avortement à une femme de 24 ans victime d'un viol elle-aussi et enceinte de plus de six mois. La femme a refusé de garder le bébé, confiant sa garde à un organisme public.

A LIRE AUSSI
>> Une adolescente meurt après avoir été jetée du bus par ses agresseurs
>> Le carton d'un clip de deux ados indiennes contre le viol

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Variant Omicron et 5e vague du Covid : un nouveau conseil de défense sanitaire prévu lundi

Covid-19 : en Allemagne, les restrictions contre les non-vaccinés divisent

Cinquième vague : l'épidémiologiste Arnaud Fontanet appelle les Français à réduire leurs contacts de "10 à 20%"

Covid-19 : l'Allemagne impose des restrictions drastiques aux non-vaccinés

EN DIRECT - Covid-19 : 8 cas de variant Omicron détectés ce jeudi en France

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.