Inde : un homme avoue avoir tué une quinzaine d'enfants

Inde : un homme avoue avoir tué une quinzaine d'enfants

INDE - Un homme, arrêté à New Delhi pour des violences sexuelles et la mort d'une fillette de 6 ans, a reconnu la mort de 14 autres enfants, a annoncé lundi la police indienne. Cette dernière cherche désormais à vérifier ses déclarations.

"J'agissais seul, une fois ivre." Ravinder Kumar est passé rapidement aux aveux, jeudi dernier, peu après son arrestation pour l'agression et le meurtre d'une fillette de 6 ans. Une enfant qui viendrait s’ajouter à la macabre liste de cet homme de 24 ans : selon son récit, ce ne sont pas moins de 14 autres enfants qui auraient été tués ces dernières années à New Delhi.

L'arrestation de Kumar jeudi a été déclenchée après que la police a retrouvé sa carte d'identité sur un chantier près du corps de la fillette de six ans, portée disparue la semaine passée. "Après que nous avons constaté qu'il avait été arrêté par le passé pour une affaire similaire, nous l'avons interrogé et il nous a parlé d'au moins 14 autres affaires. Nous sommes en train de vérifier toutes ses déclarations et des équipes distinctes examinent chaque cas", a dit ce responsable.

A LIRE AUSSI >>  Un Indien de 35 ans épouse une fillette de 6 ans selon la coutume de son village

"Après la première agression, j'en ai commis beaucoup d'autres"

S'exprimant au poste de police où il est détenu, Kumar a précisé avoir agressé ses victimes sous l'emprise de l'alcool. "Après la première agression, j'en ai commis beaucoup d'autres. Certaines près de là où je travaillais, ou alors près de chez moi ou de chez mes proches", a-t-il ajouté. Des équipes de police ont été envoyées dans les zones où Kumar dit avoir commis ses crimes et ont demandé un bilan psychologique. "Nous avons la preuve nous permettant de le relier à l'affaire en cours mais l'enquête sur les autres cas pourrait être longue car il a donné un calendrier flou de ses actes et ne sait pas exactement où il les a commis", a estimé le policier Singh.

Cette arrestation a rappelé une autre affaire : la "maison des horreurs". Celle-ci remonte à la découverte en 2006 des corps démembrés de 19 personnes dans des canalisations près d'une maison de Noida, une ville de la banlieue de Delhi. Nombre de ces victimes étaient des enfants enlevés dans un quartier pauvre à proximité. Les parents avaient reproché à la police de n'avoir pas pris au sérieux la disparition de leurs enfants en raison de leur origine pauvre.

A LIRE AUSSI >>  Sur Twitter, la réponse bien sentie des Indiennes à leur Premier ministre macho

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Proche-Orient : Biden exprime son soutien au cessez-le-feu auprès de Netanyahu

EN DIRECT - Covid-19 : "La France était mal préparée" pour cette crise, estime l'épidémiologiste Didier Pittet

Gérald Darmanin s'invite à la manifestation des policiers devant l'Assemblée le 19 mai

La Commission européenne préconise-t-elle réellement de fixer la retraite à 70 ans ?

La fin du masque en extérieur "bientôt" envisageable, selon Olivier Véran

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.