Catalogne : Puigdemont, destitué, risque une lourde peine de prison

Catalogne : Puigdemont, destitué, risque une lourde peine de prison

JUSTICE - Carles Puigdemont a été destitué, vendredi 27 octobre, après avoir fait voter et proclamé l'indépendance de la Catalogne par son Parlement. Le désormais ex-chef de la Generalitat va faire l'objet d'une plainte pour rébellion. Il risque jusqu'à 30 ans de prison.

L'indépendance de la Catalogne aura duré quelques heures. Avant que le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy annonce, vendredi 27 octobre 2017 dans la soirée, la destitution du président catalan Carles Puigdemont et la dissolution du Parlement de Catalogne, en vertu de l'article 155 de la Constitution qui permet au pouvoir central de mettre la région sous tutelle.

Toute l'info sur

Indépendance de la Catalogne : la crise sans fin avec Madrid

Le parquet général va le poursuivre pour "rébellion"

Après cette réponse politique de Madrid, et en attendant la réaction de Carles Puigdemont et de ses soutiens, c'est désormais au tour de l'appareil judiciaire de réagir. Le parquet général d'Espagne a annoncé dans la soirée qu'il engagerait, dès la semaine prochaine, des poursuites contre Carles Puigdemont pour "rébellion". Ce délit, consécutif à la déclaration d'indépendance de l'après-midi, peut être puni d'une peine de prison allant jusqu'à 30 ans. La procédure pourrait "peut-être être élargie au reste du gouvernement catalan et au bureau des présidents" de l'assemblée catalane, précise un porte-parole du ministère public, joint par nos confrères de l'Agence France Presse.  

Lire aussi

Alors que le président de la Generalitat est maintenant privé de ses pouvoirs, la région doit préparer son avenir. Madrid a annoncé la convocation d'élections "propres, libres et légales" le 21 décembre dans la région. Les mesures prises par le gouvernement "ne visent pas à suspendre l'autonomie, mais à ramener la loi et la concorde", assure encore Mariano Rajoy. Reste désormais à savoir comment la Catalogne, dont les dirigeants s'estiment indépendants, réagiront à ces annonces.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

EN DIRECT - Omicron : 12 cas d'infection désormais détectés en France, 38 pays concernés par le nouveau variant

Vaccin : au bout de combien de temps mon pass sanitaire est-il actif après la 3e dose de rappel ?

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Vaccination : le gouvernement réactive le numéro "coupe-file" pour les personnes âgées

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.