Indonésie : qui est ce Français arrêté en septembre, évadé en janvier et réincarcéré ce vendredi ?

Indonésie : qui est ce  Français arrêté en septembre, évadé en janvier et réincarcéré ce vendredi  ?
International
DirectLCI
ARRESTATION - Soupçonné de trafic de drogue, un homme originaire du nord de la France qui était parvenu à s'échapper de sa prison indonésienne dans la nuit du 20 au 21 janvier, a été capturé. Que savons-nous de ce ressortissant qui risque jusqu'à la peine de mort s'il est déclaré coupable ?

Félix Dorfin a été interpellé fin septembre à l'aéroport de Lombok, en Indonésie, avec plusieurs type de drogues dissimulées dans une valise à double fond. Réincarcéré ce vendredi après être parvenu à s'évader dix jours plus tôt, il est passible de la peine capitale.


Âgé de 35 ans, et originaire de Béthune dans les Hauts-de-France, l'homme qui voyageait régulièrement en Asie du Sud-Est est présenté comme un "coursier professionnel" par les autorités indonésiennes. Lors de son arrestation en septembre dernier, pas moins de 4 kg de drogues, dont des ecstasys, de la cocaïne et des amphétamines, ont été retrouvées dans ses effets personnels.  "Le suspect avait apporté les (drogues) directement de France. Il est passé en transit par l'Allemagne, puis par Singapour. Ensuite à Lombok il devait les transférer à quelqu'un", avait indiqué à l'époque indiqué Yus Fadillah, directeur de la police des stupéfiants de la région de West Nusa Tenggara au cours d'une conférence de presse.


Alors que la législation anti-stupéfiants en Indonésie est l'une des plus strictes au monde, l'ambassade de France avait immédiatement indiqué être en contact avec les autorités locales sur ce cas s'assurant "qu'il soit bien traité et qu'il ait droit à un avocat".

Sa mère effectue un versement de 500 euros

Après s'être évadé du centre de détention où il avait été placé dans l'attente de son procès et d'une probable condamnation à une lourde peine, Félix Dorfin a été capturé vendredi soir par les autorités indonésiennes sur les indications d'habitants. Celui qui se cachait dans une forêt du nord de l'île de Lombok a été réincarcéré dans la prison de Mataram, le chef-lieu de l'île, à l'issue d'une visite médicale. "Il n'a pas résisté, mais a d'abord essayé de corrompre nos agents" pour les convaincre de le laisser partir, a raconté le chef de la police du nord de Lombok, Herman Suriyono.


Les circonstances exactes de son évasion dans la nuit du 20 au 21 janvier n'ont pas été éclaircies. La police avait expliqué précédemment qu'il avait scié les barreaux de la cellule, et qu'il s'était échappé du deuxième étage du centre de détention de la police en descendant avec un sarong (pièce de tissu) et des rideaux attachés ensemble en guise de corde. Une policière soupçonnée de l'avoir aidé à s'échapper contre des pots-de-vin de plus de 1.000 dollars a été arrêtée et inculpée. 


"De l'argent a été transféré par les parents du suspect" via Western Union, avait expliqué vendredi Agus Salim, un responsable de la police locale. "Sa mère a reconnu avoir fait un versement de quelque 500 euros", soit la moitié de la somme mentionnée, "mais dans le but d'améliorer les conditions de détention de Félix Dorfin", a indiqué une source proche du dossier à l'AFP.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter