Inondations en Allemagne : les secouristes continuent de chercher d'éventuelles victimes

Inondations en Allemagne : les secouristes continuent de chercher d'éventuelles victimes

INJOIGNABLE - En Allemagne, le bilan ne cesse de s'alourdir après des inondations inédites depuis l'après-guerre. On compte désormais 133 morts. Les secouristes sont toujours à la recherche de survivants.

Les trottoirs sont jonchés de débris en tous genres, une voiture reste perchée sur une terrasse de café et la chaussée est couverte de boue ou d'arbres qui se sont envolés tels des fétus de paille. La ville de Bad Neuenahr-Ahrweiler en Allemagne semble avoir été traversée par un raz de marée. Elle est l'une des plus touchées du pays.

Toute l'info sur

L'Europe frappée par des inondations meurtrières

Et pourtant, au milieu de ce chaos, toute la population, munie de balais et de pelles, est déjà au travail pour tenter de nettoyer ce qui peut l'être. Une tâche dantesque de déblaiement a commencé dans tout l'ouest du pays dévasté par "les inondations du siècle" consécutives à des pluies diluviennes dans l'ouest de l'Europe cette semaine. 

"Un travail d'Hercule"

Les dégâts sont innombrables. Outre l'électricité, qui est coupée pour encore plusieurs jours et le réseau téléphonique quasi inexistant - ce qui complique la recherche des personnes considérées encore comme disparues -, les conduites de gaz sont inutilisables. Elles ne pourront pas être remises en état avant Noël. 

Résultat, dans une ville où il n'y a presque plus rien, un point de recharge pour téléphone est comme une ligne de vie. Un petit câble où passent beaucoup d'inquiétudes. "Je cherche mon père", explique une vieille dame au 13H de TF1, ajoutant qu'il est dans une maison de retraite dans une ville touchée par les inondations. "Normalement il a un téléphone, mais là il ne répond pas. Je ne sais pas s'il a été évacué ; je ne sais pas où il est. Je n'ai aucune nouvelle", s'inquiète-t-elle. 

Autour de la commune d'Ahrweiler, on compte au moins 90 morts. Wolfgang y est né, il a 73 ans et confie qu'il est encore sous le choc. "Tellement de gens ont été tués. Hier encore, ils ont trouvé une jeune femme morte dans sa chambre, elle avait 22 ans.  C'est horrible, on ne peut pas réaliser", dit-il. Et le travail de recherche est difficile. Il faut déblayer les maisons, parfois même à la pelleteuse tellement il y a de débris et dégager les routes. Dans la ville, il y avait sept ponts. Ils ont tous été détruits.

Dans le même temps, les pompiers travaillent jours et nuits pour trouver des survivants : "Nous sommes encore en train de chercher les gens. Il y a toujours beaucoup de disparus. On coupe les caves, les garages. Pour nous, c'est vraiment un travail d'Hercule", confie un secouriste. Le rôle des pompiers ne s'arrête pas là et les habitants sont plus que reconnaissants. "Merci aux pompiers. Ils nous donnent à manger ; ils nous amènent de l'eau et de l'électricité. Nous à la maison, il n'y a plus rien", souligne une jeune femme. 

Lire aussi

En Allemagne, les autorités estiment que les inondations ont fait 133 morts. Néanmoins, elles préviennent que ce bilan risque de s'alourdir dans les jours qui viennent. La chancelière Angela Merkel est attendue dimanche après-midi  dans le village de Schuld en Rhénanie-Palatinat, qualifié de "martyr" car tout ou presque y a été détruit par les crues. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Vaccination : il y a désormais "une décorrélation entre les hospitalisations et les diagnostics", affirme Olivier Véran

EN DIRECT - Covid-19 en France : le nombre de contaminations près de 50% plus haut que mardi dernier

Le tableau des médailles des JO de Tokyo : la France 9e, le Japon en tête

L'huile essentielle de lavande considérée comme toxique ? L'inquiétude des producteurs dans la Drôme

Covid long : alors que la France est "en retard", le Royaume-Uni s'est emparé du problème

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.