Inquiétudes autour de Serge Lazarevic, le dernier otage français dans le monde

Inquiétudes autour de Serge Lazarevic, le dernier otage français dans le monde

DirectLCI
OTAGE - Après la mort de Gilberto Rodrigues Leal, annoncée mardi, il ne reste plus qu'un Français captif dans le monde. Enlevé en novembre 2011 au Mali, Serge Lazarevic est toujours détenu par un chef touareg proche d'Aqmi.

De l'euphorie à la douleur. Entre la libération des quatre journalistes en Syrie, samedi, et l'annonce de la mort de Gilberto Rodrigues Leal au Mali, mardi, le sort des otages français détenus dans le monde a fait basculer la France entière d'un extrême à l'autre en à peine quatre jours. Aujourd'hui, il reste un ressortissant français captif à travers le globe. Serge Lazarevic, 50 ans, a été enlevé le 24 novembre 2011, au Mali, en même temps que Philippe Verdon. Son compagnon d'infortune a été retrouvé mort en juillet 2013, et le président François Hollande s'est dit "préoccupé" par le sort du Franco-Serbe.

Serge Lazarevic reverra-t-il un jour ses proches ? Ce mercredi, la famille de Gilberto Rodrigues Leal s'en est pris aux autorités françaises et aux médias. "Pendant huit mois on a parlé que des journalistes en Syrie, on a oublié qu'il y avait deux otages au Mali, a protesté David Rodrigues Leal, le frère de Gilberto. On est un peu en colère". En octobre dernier, c'était Diane, la fille de Serge Lazarevic, qui faisait part de ce même sentiment, avouant "ne plus croire en la parole" du ministère des Affaires étrangères. "On m'a trompé, on m'a menti. Et mon père dans tout ça ?" avait-elle lancé.

Détenu par un rebelle à l'origine de l'assassinat de deux journalistes

Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a affirmé ce mercredi "comprendre la douleur de la famille, des proches, des amis et le fait qu'ils puissent avoir des reproches à faire". Mais il s'est voulu très ferme : "Jamais nous n'avons lâché aucun otage. Jamais !", a-t-il déclaré, ajoutant que la France était "discrète mais déterminée" dans cette affaire.

Véritable force de la nature de 1,98 m et 120 kilos au moment de son enlèvement, Serge Lazarevic était avec Philippe Verdon en train de prospecter pour l'éventuelle construction d'une cimenterie au Mali lorsqu'ils ont tous deux été capturés par un groupe d'hommes armés, au nord du pays. Cet enlèvement avait été revendiqué par Al-Qaïda au maghreb islamique (Aqmi). Serge Lazarevic serait aujourd'hui détenu par Bayes Ag Bakabo, un chef touareg proche de ce groupe et à l'origine de l'assassinat de deux journalistes français de RFI, en novembre dernier.

Une seule vidéo montrant Serge Lazarevic a été transmise à la famille, quelques mois après sa capture. Thierry Dol, un de quatre otages détenus pendant trois ans au Niger, a depuis raconté avoir passé un mois en sa compagnie juste avant d'être libéré, en octobre 2013. Mais il n'avait pas pu entrer en contact avec lui.

Plus d'articles

Sur le même sujet