Aux Etats-Unis, le corps d'un homme retrouvé dix ans plus tard derrière un frigo

International
DISPARITION- Dans l'Iowa, un corps retrouvé en janvier dernier, derrière le frigo d'un supermarché fermé en 2015, a été identifié par la brigade criminelle. Il correspond à celui d'un jeune homme de 25 ans, disparu depuis dix ans.

Voilà dix ans qu'il n'avait plus donné de nouvelles. Et pour cause, Larry Ely Murillo-Moncada a été retrouvé en janvier dernier derrière le frigo d'un ancien supermarché de Council Bluffs, ville de l'Etat d'Iowa (Etats-Unis). Son corps décomposé vient tout juste d'être identifié, grâce aux analyses ADN effectuées par la brigade criminelle de l'Etat. Mais comment sa disparition a-t-elle pu rester non élucidée pendant près de dix années ? 


Le 28 novembre 2009, Larry Ely Murillo-Moncada, âgé de 25 ans, quitte brusquement le domicile parental après une violente dispute. Celui-ci se retrouve à la rue, pieds-nus, alors qu'une tempête de neige s'abat sur la ville de Council Bluffs. Le jeune homme étant salarié au supermarché No Frills, l'idée lui vient probablement de se réfugier à l'intérieur et de se nicher sur l'une des armoires réfrigérantes de la réserve, là où des marchandises sont stockées. Selon le sergent Brandon Danielson, de la police de Council Bluffs, il était courant que des employés se rendaient au supermarché, ouvert 24 heures sur 24, pendant leurs jours de repos. 

Une mort accidentelle

Il se pourrait alors qu'il ait chuté de l'armoire et se soit trouvé coincé, l'espace entre le mur et le frigo mesurant 45 centimètres de largeur et 3 mètres de hauteur. "Les machines faisaient tellement de bruit, il n'y avait probablement aucune chance que ses appels à l'aide soient entendus", a expliqué le sergent Brandon Danielson.


Personne n'étant au courant du lieu où il s'était abrité, Larry Ely Murillo-Moncada n'a pu être sauvé, ni retrouvé toutes ces années. C'est seulement le 24 janvier dernier que des ouvriers en charge de la destruction du supermarché, fermé en 2015, ont découvert son corps. Puisqu'il ne portait aucun signe de coups ou de traumatisme, la brigade criminelle a classé le dossier pour mort accidentelle.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter