Intempéries en Chine : un barrage "peut céder d'un instant à l'autre"

Après l'Europe, la Chine fait aussi face à des pluies torrentielles. Des orages d'une rare violence qui ont causé la perte d'au moins seize personnes.

CATASTROPHE NATURELLE - Alors que le géant asiatique est balayé par des pluies diluviennes, les Chinois craignent un nouveau désastre : la rupture du barrage de Yihetan après l'apparition d'une brèche de 20 mètres.

Des dizaines de voyageurs inondés à mi-hauteur. Certains, ont de l'eau jusqu'au cou. Au total, douze personnes sont mortes dans l'inondation du métro de la ville de Zhengzhou, en Chine centrale. De son côté, le président chinois Xi Xinjing a évoqué une situation "extrêmement grave". Si les dégâts provoqués par les intempéries sont considérables, l'armée chinoise a mis en garde mardi contre le risque imminent de rupture d'un barrage dans le centre du pays. 

L'objet de leur inquiétude : le commandement régional de l'Armée populaire de libération a expliqué dans un communiqué qu'une brèche de 20 mètres était apparue ce jour dans le barrage de Yihetan, à Luoyang, une ville d'environ 7 millions de personnes dans la région du Henan. "Le barrage peut céder d'un instant à l'autre", avertit-il. 

Les autorités se tiennent prêtes : l'armée a annoncé avoir envoyé des soldats pour mener une action d'urgence comprenant le dynamitage et la déviation des crues. Zhengzhou, immense métropole située à quelque 700 kilomètres au sud-ouest de Pékin, a-t-elle été placée mardi en alerte rouge. À noter qu'il s'agit du niveau d'alerte le plus élevé pour la météorologie en Chine. 

La télévision nationale CCTV a montré des rues de la ville submergées par un immense courant d'eau boueuse, tandis que des habitants avec de l'eau jusqu'aux genoux poussaient leur véhicule dans des artères inondées. Les services météorologiques de Zhengzhou ont évoqué les plus fortes précipitations en une journée depuis le début des relevés il y a 60 ans. 

Selon le Quotidien du peuple, ces intempéries ont provoqué l'effondrement de maisons. Au moins une personne a trouvé la mort et deux autres sont portées disparu. Les médias locaux ont par ailleurs rapporté la mort de deux autres personnes après l'effondrement d'un mur. Aucun bilan officiel n'était disponible dans l'immédiat. 

Des images sur les réseaux sociaux chinois ont déclaré le temple Shaolin de renommée mondiale, connu pour les arts martiaux, ainsi que d'autres sites culturels, gravement touchés. Des centaines de résidents pris au piège dans le Henan ont appelé à l'aide en ligne alors que les inondations coupaient l'électricité dans leurs maisons, rapporte The Guardian. 

Plus de 10 000 personnes ont été préventivement évacuées ces derniers jours, ont indiqué mardi les autorités locales du Henan qui estimaient plus tôt dans la journée les dégâts à plusieurs millions d'euros. Des inondations se produisent chaque été en Chine en raison des pluies saisonnières. L'an dernier, des inondations records dans le sud-ouest du pays avaient ravagé des routes et provoqué l'évacuation de dizaines de milliers d'habitants.

Lire aussi

De son côté, Greenpeace a alerté sur les risques de conditions météorologiques extrêmes désormais plus élevées en Chine. La raison : des centres-villes densément peuplés, mais qu'il augmentait également rapidement pour la périphérie des grandes villes en raison de l'urbanisation rapide. "En raison de la forte concentration de la population, des infrastructures et de l'activité économique, l'exposition et la vulnérabilité aux risques climatiques sont plus élevées dans les zones urbaines. Les villes sont un secteur important des émissions mondiales de gaz à effet de serre, qui représentent environ 70 % des émissions totales", a indiqué Liu Junyan de Greenpeace International aux médias chinois.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

Une voiture percute une terrasse de bar à Paris : un mort, six blessés 

Le ministre Alain Griset est convoqué au tribunal pour omission de déclaration de patrimoine

Quatrième vague : jeunes, non-vaccinés, femmes enceintes... Quel est le profil des patients hospitalisés ?

EN DIRECT - JO de Tokyo : encore une médaille ratée pour la délégation française

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.