Neige, verglas, vent violent : les îles britanniques balayées par la tempête Emma, la population confinée

DirectLCI
PERTURBATIONS - L'Irlande et le Royaume-Uni font face à des conditions météo exceptionnellement mauvaises à cause du passage de la tempête Emma et de la vague de froid affectant l'Europe depuis plusieurs jours. L’aéroport de Dublin est fermé jusqu’à samedi tandis que les habitants sont appelés à rester confinés chez eux ce vendredi.

À situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Frappées de plein fouet jeudi par le passage de la tempête Emma, qui se confronte de surcroît à la vague de froid touchant l’Europe depuis près d’une semaine, l'Irlande et le Royaume-Uni continuent d’affronter d'abondantes chutes de neige et une dégringolade des températures autour de 0° C, un fait assez rare dans l'archipel britannique.

Des conditions qui ont poussé les autorités à déclencher une alerte rouge (le niveau le plus élevé) et à appeler la population à rester confinée jusqu’à vendredi après-midi. De quoi ralentir substantiellement l’activité de la région, d’autant plus que la paralysie touchait aussi les services de bus, de trains et la plupart des réseaux de transports en commun.

Jamais autant de neige depuis 1982

Emboîtant le pas de celui de Cork, l'aéroport de Dublin a suspendu son trafic aérien "probablement" jusqu'à samedi du fait de l'alerte rouge neige et verglas lancée par le gouvernement irlandais. Aer Lingus a été la première à suspendre ses vols , suivie par toutes les autres compagnies. Toujours dans la capitale irlandaise, la Bourse, déjà fermée jeudi, gardera porte close jusqu’à lundi en raison des "conditions météorologiques extrêmes".

L'Irlande a déjà été traversée mercredi par des vents violents, qui ont atteint 100km/h, avec des chutes de neige considérées comme les plus importantes depuis 1982. Même chose ou presque au Royaume-Uni, où tout le monde retenait également son souffle, restreignant les activités au maximum. Le Parti conservateur écossais a ainsi annulé son congrès qui devait démarrer jeudi après-midi.


Les intempéries ont entraîné, en outre, d'importantes perturbations des services ferroviaires. Quatre trains Eurostar entre Londres et Paris ou Bruxelles ont été annulés jeudi, et au moins dix vendredi. Selon les prévisionnistes, les perturbations devraient se prolonger tout au long du week-end.

En vidéo

VIDÉO - Vague de froid Moscou-Paris : une fin de mois glaciale, on vous dit pourquoi

"La Bête de l'Est"

Surnommée "La Bête de l'Est" par les médias britanniques, "L'Ours de Sibérie" aux Pays-Bas, le "Canon à neige" en Suède ou le "Moscou-Paris" en France, la vague de froid a fait au moins 57 morts depuis vendredi, selon un comptage des bureaux de l'AFP : 21 en Pologne, 7 en Slovaquie, 6 en République tchèque, 5 en Lituanie, 4 en France, au moins 3 en Espagne, 2 en Italie tout comme en Roumanie, en Serbie et en Slovénie, un aux Pays-Bas, en Angleterre et en Suède. Parmi ces victimes, se trouvent de nombreux sans-abri.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter