Interdiction des transgenres dans l'armée américaine : "Je ne vais pas vous abandonner", assure le commandant des garde-côtes à ses troupes

International

Toute L'info sur

La présidence Donald Trump

DÉFENSE- Le commandant de la Garde côtière des États-Unis, Paul Zukunft, a publiquement défendu son personnel transgenre en service. Cette prise de position fait suite à l’annonce du projet d’interdiction des soldats transgenres dans l’armée américaine par Donald Trump la semaine dernière.

"Ils ne sont pas nombreux, mais ils font tous un travail extraordinaire au  sein des garde-côtes". Le commandant de la Garde côtière des États-Unis n’est pas du genre à laisser tomber ses hommes.  L’amiral Paul Zukunft a annoncé ce mardi qu’il ne romprait pas "le contrat de confiance qui le lie à son personnel transgenre", faisant référence à l’annonce sur Twitter la semaine dernière de Donald Trump d’interdire prochainement l’accès aux personnes ayant changé de sexe dans l’armée.

Le corps des garde-côtes américain, qui compte notamment 39.000 hommes et femmes en service actif, est entré en contact avec 13 de ses soldats qui s’étaient signalés comme transgenres.

L’amiral de 62 ans a expliqué avoir été touché par l’histoire racontée dans le Wahsington Post,  de Taylor Miller, un jeune lieutenant qui avait changé de sexe et s’inquiétait de son avenir au sein de l’armée. Le commandant des garde-côtes a personnellement contacté ce jeune lieutenant de 27 ans qui a été renié par sa famille pour l'assurer de son soutien. Il a affirmé qu'il pouvait compter sur les garde-côtes comme une nouvelle famille.

Lire aussi

On a investi en vous, et vous avez investi dans les garde-côtes. Je ne romprai pas ce contrat de confiance. C'est l'engagement que nous prenons avec nos troupes- Amiral Paul Zukunft

Paul Zukunft a aussi expliqué que son corps d'armée avait sollicité des avocats après les tweets de Donald Trump la semaine dernière, pour étudier les recours juridiques. Le porte-parole des garde-côtes a toutefois assuré que les propos tenus par le commandant n'engageaient que lui.

La porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders a quant à elle  rappelé que l'administration travaillerait avec tous les ministères, dont celui de la Défense, pour faire appliquer cette nouvelle politique, sans faire allusion aux propos de l'Amiral.

Aux États-Unis, le corps des garde-côtes est un corps militaire qui dépend depuis 2003 de la Sécurité intérieure, après avoir longtemps été sous la tutelle du département des Transports. En cas de conflit, la Garde côtière pourrait passer sous la direction de la  US Navy.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter