La France, troisième exportateur mondial d’armement

La vente d'armes dans le monde a progressé de plus de 5% entre 2014 et 2019

INTERNATIONAL - Selon des chiffres dévoilés ce lundi par l’Institut international de recherche pour la paix (Sipri), le marché de l’armement français représente 7,9% des ventes dans le secteur entre 2014 et 2019. Une nette progression par rapport à la période précédente qui place la France sur le podium des exportateurs d’armes sur le globe.

La France confirme son statut de cador de l'armement. Dans un domaine en expansion constante depuis 2003, le pays tire son épingle du jeu. Sa croissance dans le domaine continue de s'accélérer avec notamment une nouvelle hausse importante de son volume d'exportations. La France se place désormais en troisième position sur le marché mondial de la vente d'armes selon les conclusions rendues par le Sipri derrière les Etats-Unis et la Russie.

Elle pèse ainsi 7,9% des ventes d'armes dans le monde entre 2014 et 2019. Elle a même augmenté son volume de ventes de 72% par rapport à la période comprise entre 2010 et 2014, quand les Etats-Unis et l'Allemagne ont progressé aussi, de manière moins fulgurante (respectivement +23% et +17). Sur ces cinq dernières années, la Russie (-18%) et le Royaume-Uni ont même nettement reculé (-15%).

Ce bond tricolore particulièrement remarquable s'explique notamment par les succès du rafale (fabriqué par Dassault) en Egypte et en Inde et celui des engins navals (Naval Groupe), frégates et sous-marins, auprès du  Brésil, des Emirats Arabes Unis ou de la Malaisie.

Lire aussi

Une hausse préoccupante des ventes au Moyen-Orient

A l'autre bout de la chaîne, l'Arabie Saoudite devient le premier importateur d'armes au monde. Avec des volumes en hausse de 130%, elle a acheté 12% des armes dans le monde entre 2014 et 2019. 73% d'entre elles proviennent des Etats-Unis, son premier fournisseur. Suivent ensuite dans le classement des importateurs d'armements, l'Inde (9,2%) et l'Egypte (5,8%). L'Australie (4,9%) occupe la quatrième place de ce classement. La Chine ferme la marche de ce top 5 (4,2%).

Dans l'ensemble, l'institut retient une hausse "préoccupante" des ventes d'armes au Moyen-Orient. Sur la période, les importations dans la région ont progressé de 61 %. Pieter Wezeman, un de ses membres, appréhende "des tensions et une potentielle nouvelle escalade des conflits" (AFP). 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : "Pas d'évolution des restrictions nationales cette semaine", annonce Gabriel Attal

EN DIRECT - Investiture de Joe Biden : départ imminent de la Maison-Blanche pour Donald Trump

En plein couvre-feu, il tombe en panne et se fait arrêter par la BAC

Non-respect du couvre-feu : les dénonciateurs rémunérés ? Des internautes tombent dans le piège

La vitamine D protège-t-elle des formes graves du Covid-19 ?

Lire et commenter