Invasion du Capitole : une vague de suicides au sein de la police de Washington

Invasion du Capitole : une vague de suicides au sein de la police de Washington

ÉMEUTES - Le département de police de Washington DC a annoncé lundi 2 août que deux officiers, qui ont défendu le Capitole envahi début janvier, se sont donnés la mort au mois de juillet. Au total, quatre policiers présents lors des émeutes ont mis fin à leurs jours.

La police de Washington DC est en deuil après l'annonce des suicides de deux officiers, présents au Capitole lorsque celui-ci a été brusquement envahi l'après-midi du 6 janvier par des partisans de Donald Trump. La mort du policier Kyle DeFreytag, âgé de 26 ans, a été confirmée par le département de police métropolitaine (MPD) de Washington DC. Et ce, seulement quelques heures après l'annonce de celle de son collègue, Gunther Hashida. "L'officier Gunther Hashida, affecté à l'équipe d'intervention d'urgence au sein de la division des opérations spéciales, a été retrouvé décédé dans sa résidence le jeudi 29 juillet", a précisé la porte-parole du MPD, Kristen Metzger, à CNN.

Toute l'info sur

Le Capitole envahi par des partisans de Donald Trump

Deux autres suicides survenus en janvier

Le 6 janvier dernier, Kyle DeFreytag était intervenu pour protéger l'enceinte du Capitole après l'évacuation des émeutiers, selon le MPD, et avait contribué à faire respecter le couvre-feu, instauré peu après les événements. Gunther Hashida, lui, avait aidé à sécuriser le bâtiment pris d'assaut par les partisans de l'ancien président, avec l'équipe d'intervention d'urgence des opérations spéciales du MPD. Le premier avait rejoint la police de Washington en novembre 2016, tandis que le second officiait au MPD depuis 2003. "L'officier Hashida était un héros, qui a risqué sa vie pour sauver notre Capitole, le Congrès et notre démocratie. Tous les Américains lui sont redevables pour son grand courage et son patriotisme le 6 janvier et tout son engagement désintéressé", a salué Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre des Représentants.

Ces deux suicides s'ajoutent à ceux de deux autres policiers de Washington, présents lors des attaques de janvier. Trois jours après les événements qui ont choqué l'Amérique, Howard Liebengood, en poste au Capitole depuis 16 ans, s'était donné la mort à son domicile. Depuis, sa famille se bat pour que son suicide soit reconnu comme étant intervenu "dans l'exercice de ses fonctions". Le 15 janvier, Jeffrey Smith, un officier du MPD depuis 12 ans, avait mis fin à ses jours dans sa voiture, à l'aide de son arme de service. Ce dernier avait été frappé à la tête avec une barre de fer pendant les émeutes. 

Lire aussi

Ce nouveau bilan a été annoncé une semaine après que des policiers ayant vécu l'assaut du Capitole ont livré leurs témoignages à une commission d'enquête du Congrès. Tous ont raconté la violence à laquelle ils ont été exposés ce jour-là. "Avec mon expérience dans l'armée et les services de sécurité, rien ne m'avait préparé à ce à quoi nous avons été confrontés le 6 janvier", s'est épanché Aquilino Gonell, un ancien militaire qui a combattu en Irak. Un policier du Capitole, Harry Dunn, a profité de cette audience pour inviter ses collègues à demander un soutien psychologique : "Ce que nous avons tous vécu ce jour-là a été traumatisant, et si vous souffrez, veuillez profiter des services de conseil qui sont à notre disposition". Ce dernier a confié en avoir lui-même besoin : "Le 6 janvier n'est toujours pas fini pour moi".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Exposition d'une photo d'Emmanuel Macron en maillot de bain : le couple présidentiel porte plainte

Pourquoi SOS Médecins entame une grève de 24 heures dès lundi matin

Covid-19 : les tests deviendront payants le 15 octobre seulement pour les non-vaccinés, annonce Jean Castex

Elections en Allemagne : les sociaux-démocrates en tête, incertitudes sur la succession d'Angela Merkel

Le Covid-19 pourrait altérer la matière grise du cerveau même chez les cas bénins

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.