Investiture : pro et anti-Trump vont se faire face, Washington sous haute sécurité

TENSIONS - Des dizaines de milliers de manifestants sont attendus en marge de la cérémonie d'investiture de Donald Trump à Washington. Si la majorité d'entre eux se revendiquent anti-Trump, d'autres supportent le milliardaire. Des rivalités idéologiques qui font craindre le pire aux forces de l'ordre qui assurent la sécurité de l’événement.

C'est aujourd'hui que nombre d'Américains mesureront certainement la fracture provoquée par l'élection au sein de la société de Donald Trump. En marge de sa prestation de serment prévue ce vendredi à 18h, heure française (midi, heure locale), des dizaines de milliers de manifestants, aussi bien pro qu'anti-Trump, se sont en effet donnés rendez-vous à Washington. 


Dans la plus grande crainte des forces de l'ordre, déployées en nombre - 28 000 agents de sécurité seront mobilisés - pour faire face à d'éventuelles violences. 

Depuis l'annonce de la date de cette cérémonie d'investiture, les autorités américaines reçoivent un nombre impressionnant de permis de manifester. 27 ont ainsi été délivrés à plusieurs groupes de protestation, soit plus de quatre fois le nombre moyen observé lors des précédentes cérémonies d'investiture. 

4200 joints allumés pendant le discours

Une marche organisée par la coalition "Act Now to Stop War and End Racism" (ANSWER) s'immiscera notamment lors du défilé d’investiture prévu sur la Pennsylvania Avenue, qui relie le Capitole à la Maison-Blanche. "Nous nous mobilisons pour les communautés qu’il a le plus attaquées pendant sa campagne. Les musulmans et les migrants inclus. Trump est un raciset et sexiste et nous devons le faire savoir", explique au Washington Post, la porte-parole du mouvement. 


Autre forme de contestation qui émaillera la cérémonie : "un festival de la Résistance", organisé sur Facebook par le collectif DisruptJ20. "Nous organisons des fanfares, des batteurs, des marionnettes et des expositions d'art et de culture pour montrer la diversité et le pouvoir de la résistance à l'ordre du jour de Trump", est-il écrit en anglais et en espagnol sur la page de l'évenement. Plus de 1000 personnes ont annoncé y participer, et plus de 3000 se disent intéressées. 


Dernier exemple :  un rassemblement de milliers de militants pro-légalisation du cannabis dans les jardins du National Mall, qui font face au Capitole. Avec une idée pour le moins originale : l'allumage simultané de 4200 joints - soit l'équivalent de deux kilos de cannabis -  après quatre minutes et vingt secondes  du discours de Donald Trump. Une initiative portée par l'association DCMJ. "Nous voulons que le président-élu travaille sur une réforme pour légaliser la marijuana au niveau fédéral et permettre aux états de continuer à avancer dans leur processus d'utilisation médicale ou récréatif de la marijuana", expliquait sur CNN Adam Eidinger, un des fondateurs de DCMJ.  Mais une initiative somme toute illégale puisque il est interdit de fumer dans un espace public à Washington. 


A noter aussi que samedi, une "marche des femmes" aura lieu à Washington. Plusieurs centaines de milliers de personnes seront présentes.

Des pro-Trump aussi présents

Mais outre les anti-Trump, les forces de l'ordre devront aussi jeter un oeil attentif sur quelques supporters de Donald Trump. Et en particulier un groupe de soutien qui s'est distingué : les "Bikers for Trump". Sur Fox News, le fondateur Chris Cox avait annoncé que son organisation allait former un "Wall of meat", littéralement un "mur de viande", pour protéger si besoin les citoyens américains qui se rendront à l’investiture face à d’éventuels protestataires anti-Trump. 


Un soutien dont s'est personnellement réjoui Donald Trump, via Twitter, son canal de communication favori : "Les gens arrivent à Washington en nombre record. Les Bikers for Trump sont en route. Ça va être une fin de semaine géniale ! "

Sur le Washington Post, Chris Cox a annoncé par ailleurs que des conférenciers, des performances musicales et plus de 5.000 bikers venus des quatre coins des États-Unis, participeront à ce rassemblement. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'investiture de Donald Trump

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter