Irak : 200 membres d'une tribu massacrés par les djihadistes de Daech

International
TERRORISME - Les islamistes radicaux de l'organisation Daech ont tué plus de 200 membres d'une tribu sunnite de l'Ouest de l'Irak ces dix derniers jours. Les autorités du pays craignent une multiplication de ce type de violences.

Les djihadistes de Daech continuent de semer la terreur au Moyen-Orient. Ces dix derniers jours, plus de 200 membres d'une tribu sunnite de l'Ouest de l'Irak hostile à l'Etat islamique ont été exécutés par le groupe armé islamiste, lui-même sunnite.

Hommes, femmes, enfants : personne n'a été épargné. D'après des images qui auraient été prises après ces exécutions, les corps d'au moins trente victimes ont été exposés dans la rue aux yeux des passants. A l'approche de l'Achoura, l'une des plus importantes fêtes chiites, les autorités craignent une multiplication des attaques de Daech, dont les membres perçoivent les chiites comme des hérétiques.

Kobané tient toujours

Plus à l'est de l'Irak, dans la province de Salaheddine, les djihadistes ont enlevé des dizaines de membres de la tribu Joubour. Cette tribu avait récemment pris les armes contre Daech.

En Syrie, dans la ville de Kobané où les milices kurdes continuent de résister aux attaques du groupe ultra-radical, les quelque 150 combattants kurdes venus d'Irak vendredi ont continué à se mettre en ordre de bataille pour défendre la ville. Les Kurdes y compteraient entre 1500 et 2000 combattants, contre 3000 à 4000 djihadistes, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

LIRE AUSSI >> Ces djihadistes de Daech menacés de mort pour avoir voulu rentrer chez eux

>> Syrie : Ibrahim, jeune résistant : "Daech peut nous arrêter à cause d'une cigarette"

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter