Irak : au moins 18 morts dans deux attentats suicides à Bagdad

International
DirectLCI
TERRORISME - Dix-huit personnes au moins ont trouvé la mort ce dimanche dans deux attentats suicides sur des marchés de Bagdad. 55 blessés sont également à déplorer, selon un premier bilan. L'Etat islamique a revendiqué la première attaque.

Bagdad a été la cible dimanche 8 janvier de deux attentats suicides dans des marchés distincts de la ville. Le premier qui a eu lieu dans la matinée, a fait au moins 12 morts et 39 blessés selon un premier bilan donné par des sources hospitalières et policières. 


Le porte-parole du ministère de l’Intérieur a indiqué à l’AFP qu’"un soldat en garde à l’entrée du marché Jamila (au nord de la ville, ndlr) a ouvert le feu sur une voiture suspecte après en avoir été alerté mais le kamikaze a fait exploser le véhicule". C’est la deuxième attaque d’envergure depuis la nouvelle année, après les 32 morts d’une attaque contre un quartier chiite de la capitale le 2 janvier.


Daech qui a revendiqué l'attaque, visait un quartier essentiellement habité par des chiites, jugés comme hérétiques par les djihadistes. La capitale irakienne est visée par une série d’attaques commises par le groupe Etat islamique depuis la mi-octobre et le lancement de l’offensive contre Mossoul, le fief des djihadistes.

Un autre marché pris pour cible

L'hôpital de Sadr City, dans le quartier a eu lieu le premier attentat, a indiqué dans un communiqué que le corps d'un kimikaze avait été conduit à la morgue. Une charge explosive qui se trouvait sur lui aurait explosé lorsque l'un des employés tentait de retrouver des papiers d'identité sur lui. Une information qui a ensuite été confirmée à l'AFP par un colonel de police. Selon l'hôpital, la déflagration n'a pas de fait de victime.


Dans la même journée, une autre kamikaze s'est fait exploser sur un marché de Baladiyat, dans l'est de la ville faisant au moins 6 morts et  16 blessés. En milieu d'après midi dimanche, elle n'était en revanche toujours pas revendiquée. 


Les nombreux attentats à Bagdad se font l’écho de la vaste offensive menée par les troupes irakiennes soutenues par une coalition internationale pour reprendre la ville de Mossoul.

En vidéo

JT 20H - Bataille de Mossoul : deux mois et demi après le début de l’opération, les militaires "dans les temps"

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter