Comment un sniper canadien a-t-il pu abattre un combattant de Daech à 3,5 km de distance ?

International

EXPLICATIONS - En abattant un djihadiste de Daech à plus de 3 km de distance, un sniper canadien a battu le (triste) record du monde de distance pour un tir, détenu jusqu’à présent par un Britannique (2,475 m).

Cette semaine, l'information a été relayée par les journaux du monde entier. Un sniper canadien a réussi à abattre un soldat du groupe État islamique le mois dernier en Irak avec un tir d’une distance de plus de 3,5 km. Un exploit analysé par Oliver Cromwell, un ancien tireur d’élite engagé dans l’armée canadienne depuis une vingtaine d’année. 

Lire aussi

Vent, vitesse, position... Plusieurs facteurs à prendre en compte

Pour l’expérimenté Oliver Crowmell, qui s’est confié au site Vox, le tir du sniper canadien est un véritable exploit compte tenu de la distance et des conditions de tir. Les tireurs d'élite ne sont pas forcemment entraînés pour les tirs de très longues distances car la marge d'erreur est trop importante : "Nous n'aimons pas nous engager avec une telle marge d'erreur. Généralement, nous essayons de nous rapprocher le plus possible de la cible. Un coup comme celui réalisé récemment est extrêmement difficile, il y a beaucoup de facteurs à prendre en compte comme le vent, le lieu où nous sommes fixés et la position du tireur par rapport à sa cible", explique le militaire canadien.

"90% de compétence, 10% de chance"

Pour réussir un tir longue distance, le tireur d'élite n'est jamais seul. Il agit souvent sur les conseils de son "spotter", un observateur chargé d’accompagner le tireur vers sa cible : "Le spotter fait la majorité du travail. Il dicte tout, les paramètres de portée, du vent... Avec ses écrans tactiles, il va pouvoir mieux observer la trajectoire de la balle que le tireur lui-même", pousuit l'expert canadien. Il affirme également que la réussite du tir ne doit rien au hasard : "il s'agit d'environ 90% de compétences et 10% de chance (...), il faut beaucoup de pratique et d'expérience pour le faire".

Voir aussi

En vidéo

Le rendez-vous des meilleurs snipers du monde

Le Canada peut ainsi être fier de son soldat dont l'identité n'a toujours pas été révélée pour des questions de sécurité. Au classement des meilleurs tireurs d'élites, il domine un Britannique, deux autres Canadiens et un Américain qui ont tous sévi en Aghanistan et en Irak.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter