Irak : l'armée reprend le site historique de Nimrod, saccagé par Daech

International

Toute L'info sur

La bataille de Mossoul

OFFENSIVE - Alors que les opérations militaires se poursuivent pour récupérer Mossoul, les forces irakiennes ont annoncé dimanche avoir repris, quelques kilomètres plus au sud, la cité antique de Nimrod. Cette dernière avait été saccagée par le groupe Etat Islamique.

C'est une victoire militaire et culturelle. La cité antique de Nimrod, à une trentaine de kilomètres au sud de Mossoul a été reprise aux djihadistes de Daech. "Des unités de la 9e division blindée ont totalement libéré" le village qui porte le même nom à proximité et  "ont levé le drapeau irakien sur les bâtiments", a annoncé l'armée irakienne dans un communiqué.


Au début de l'année 2015, des vidéos et images satellites montraient que le lieu avait été détruit au bulldozer, à la pioche mais aussi à l'explosif. Les djihadistes s'en sont pris notamment au temple de Nabû, dédié au dieu mésopotamien de la sagesse et de l'écriture. Le bâtiment avait été construit il y a plus 2.800 ans.

D'autres sites historique saccagés

Ce n'est pas la première fois qu'ils laissent derrière eux des cités historiques saccagées. En mars 2016, la ville de Palmyre en Syrie, inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco, avait également été reprise, avec des dégâts importants. 


La reconquête de Nimrod intervient dans le cadre de la vaste offensive lancée par l'armée irakienne et les forces de la coalition le 17 octobre dernier pour reprendre Mossoul, bastion du groupe Etat islamique. 

En vidéo

À Mossoul, aux côtés des forces d’élite irakiennes entrées dans la ville

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter