La fille d'une djihadiste française condamnée à la perpétuité en Irak rapatriée

International
DÉCISION - Une enfant âgée de 3 ans, fille de Djamila Boutoutaou, Française condamnée à la perpétuité en Irak pour appartenance à Daech, a été rapatriée ce mercredi en France, selon l'AFP.

Une fillette de 3 ans, enfant de Djamila Boutoutaou, Française condamnée à la perpétuité en Irak pour appartenance au groupe État islamique, a été rapatriée ce mercredi en France, a annoncé sa famille à l'AFP. 


Selon sa grand-mère, Saïda Boutoutaou, la petite fille a atterri ce mercredi après-midi en région parisienne, dans un avion en provenance d'Irak, avant d'être confiée aux services sociaux.

En vidéo

SEPT À HUIT - Les enfants sacrifiés de Daesh

"C'est un jour de joie ! Je suis une mamie très contente et j'espère que cette très bonne nouvelle pour moi sera suivie de plein d'autres pour les enfants encore en Syrie et en Irak. Je rêve désormais de l'accueillir, cet ange, chez moi. Elle y sera comme une reine", a déclaré Mme Boutattaou à l'agence de presse.


La djihadiste française Djamila Boutoutaou a été condamnée en avril 2018 à la prison à perpétuité pour appartenance au groupe Etat islamique (EI) par la Cour pénale centrale de Bagdad. Elle avait plaidé avoir été dupée par son mari.


Après des semaines d'atermoiements, la France avait pour la première fois rapatrié vendredi 15 mars cinq enfants de djihadistes français, "orphelins et isolés", qui se trouvaient dans le nord-est de la Syrie, suscitant le soulagement mais aussi "l'angoisse" des avocats de familles pour le sort des enfants toujours sur place.


Paris reste inflexible au sujet des adultes : "Ils doivent être jugés sur le territoire où ils ont commis leurs crimes", avait souligné le ministère des Affaires étrangères, invoquant "une question de justice et de sécurité à la fois".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter