Iran : après un mois de détention, la femme ayant défié le port du voile a été libérée

VOILE OBLIGATOIRE - Peu avant les manifestations qui avaient fait au moins 25 morts, elle avait défié le pouvoir en retirant son voile, en public.

Debout sur une armoire électrique, elle brandissait son voile blanc. Un geste fort pour protester contre le voile obligatoire en Iran. Une image qui a rapidement fait le tour des réseaux sociaux. Des dessins et des mots d'amour lui ont été adressés. Mais elle, elle, a disparu. C'était le 27 décembre, un jour avant que des dizaines de villes du pays ne soient touchées par plusieurs jours de manifestations. Depuis, Vida Movahedi, 31 ans, était détenue et ses proches restaient sans nouvelle. 

Inquiète pour sa sécurité, son avocate avait tenté d'alerter l'opinion publique sur son sort. Et ce mardi, c'est elle qui a annoncé sa remise en liberté. Me Nasrin Sotoudeh, avocate engagée pour les droits de l'Homme et lauréate en 2012 du Prix Sakharov n'a pas souhaité en dire plus. Par respect pour sa cliente.

Voile obligatoire depuis 1979

Contrevenant au code vestimentaire en vigueur en Iran depuis la Révolution islamique de 1979 et qui impose aux femmes de sortir tête voilée et le corps couvert d'un vêtement ample, ce jour de fin décembre, elle n'était vêtue que d'un pantalon large et d'un chandail, brandissant au bout d'un bâton le châle blanc qui cachait ses cheveux.


Depuis, de nouvelles photos circulent sur Twitter. Plusieurs autres femmes, tête nue, perchées sur une armoire électrique ou un banc, brandissent leur voile au bout d'un bâton. Compte tenu de la neige visible sur les images, les photos semblent avoir été prises ces jours-ci même à Téhéran, rapportent plusieurs journalistes présents sur place.

"De nombreuses filles et femmes sont au bout du rouleau à cause de cette violence" (le voile islamique), écrit Me Sotoudeh sur sa page Facebook, ajoutant : "Laissez aux femmes le contrôle de leur corps!"

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L’Iran secoué par une vague de manifestations

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter