Iran : Donald Trump a-t-il tweeté une photo classée secret défense ?

International

Toute L'info sur

À la loupe

À LA LOUPE – Nouvelle bourde pour le Président américain ? Sur son compte Twitter, Donald Trump a nié l'implication de son pays dans un accident survenu en Iran lors d'une tentative de tir d'une fusée. Un tweet qu'il a accompagné d'une photo du lancement. Mais le niveau élevé de détails a attiré l'attention des experts en sécurité. Et s'il s'agissait d'une photo classée secret défense ?

Donald Trump aurait-il - une nouvelle fois - tweeté trop rapidement ? Le 30 août, le président américain a tenu à infirmer l'implication des Etats-Unis dans l'accident qui a touché la base de lancement de Semnan, dans le nord de l'Iran. 

"Les États-Unis n'ont pas été impliqués dans l'accident catastrophique survenu lors des préparatifs du lancement final  de Safir SLV sur le site de Semnan en Iran." Avant de rajouter non sans ironie, "Je souhaite le meilleur à l’Iran et bonne chance pour déterminer ce qui est arrivé à Site One." 

Mais Donald Trump ne s'est pas contenté du texte, il l'a accompagné d'un cliché qui montre le site de lancement. Une photo qui a immédiatement attiré l'attention en raison de l'important niveau de détail. Une précision inhabituelle pour des images de cette importance lorsqu'elles sont rendues publiques. 

Une question se pose : et si le Président américain avait diffusé une image classée secret défense ? 

Que nous montre réellement la photo ?

Voir aussi

Comme l'indique le tweet de Donald Trump, l'image représente la base de lancement de Semnan, située à 200 kilomètres de Téhéran dans le nord de l'Iran. C'est depuis ce site qu'en 2009 la République islamique d'Iran mit en orbite son premier satellite appelé Omid qui signifie espoir en persan. Un lancement réussi grâce à sa fusée Safir, de conception 100% iranienne, et qui inquiéta la communauté internationale sur les velléités nucléaires du pays. 

D'après les informations partagées par le président américain, l'un des deux sites de la base a été endommagé suite à un accident survenu dans le cadre des préparatifs de lancement d'une nouvelle fusée Safir. Un événement qui serait dû à des "problèmes techniques", si on n'en croit le témoignage d'un responsable iranien s'exprimant sous couvert d'anonymat auprès de Reuters. 

L'Iran, qui préparait la mise en orbite du satellite de télécommunication Nahid-A, encaisse un nouveau coup dur pour son programme spatial. Il s'agit du troisième échec d'un lancement cette année. Déjà en 2012, la base de Semnan avait été endommagée par l'explosion du lanceur.  

Cette photo devait-elle être publiée ?

Comme l'explique un article de Spaceflight Now, site d'information spécialiste des questions relatives à l'espace, deux satellites commerciaux, des sociétés Planet et Maxar Technologies, avaient déjà repéré, la veille du tweet, des panaches de fumée se dégageant du site de lancement. Mais la résolution de leurs images n'était pas aussi bonne. 

Si on en croit un message posté sur le forum SeeSat-L, où des passionnés du ciel partagent leurs observations , le cliché partagé par Donald Trump a très probablement été pris par le satellite militaire américain USA-224 qui survolait la zone au moment de l'accident. 

Une résolution inédite et le parcours d'un satellite militaire américain qui correspond au jour de l'accident : le cliché partagé par Donald Trump serait une image prise par les services de renseignement et qui, normalement, reste secrète.  Spaceflight Now rappelle que si "les représentants du gouvernement américain ont déjà publié des images de satellites espions du gouvernement", cela était toujours "sous forme dégradée afin de dissimuler les capacités du vaisseau spatial. La divulgation de Donald Trump semble révéler de nouveaux détails sur les capacités normalement secrètes du gouvernement américain en matière de collecte de renseignements." 

De plus, le cliché est accompagné de plusieurs légendes qui indiquent le niveau de dégât causé par l'échec du lancement. Ainsi, grâce aux indiscrétions de Donald Trump, on apprend que deux véhicules d'assistance sont endommagés, tout comme la remorque du propulseur. Plus problématique pour l'Iran, la tour de montage de la table de lancement et le  tracteur-érecteur-lanceur sont aussi bien abîmés. Des informations cruciales qui indiquent à l'Iran le niveau de renseignement que détiennent les Américains sur leur programme de lancement. 

Voir aussi

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter