Iran : filmée sans voile et buvant une bière, une présentatrice ultra-conservatrice fait scandale

Iran : filmée sans voile et buvant une bière, une présentatrice ultra-conservatrice fait scandale

DirectLCI
ÉPINGLÉE - Connue pour ses prises de position très rigoristes à la télévision iranienne, Azadeh Namdari a été filmée dans un parc, en Suisse, en train de boire de la bière sans voile. Depuis la diffusion des images, le 23 juillet, de nombreux internautes dénoncent l'hypocrisie de la star.

Une célèbre journaliste iranienne est prise dans la tourmente après la diffusion d'images la montrant non-voilée, en train de boire une bière dans un parc, en Suisse. En Iran, elle est connue pour ses prises de position très conservatrices, notamment en faveur du voile intégral, qu'elle se disait "fière" de porter.


Selon les Observateurs de France 24, Azadeh Namdari était jusqu'ici considérée par les autorités iraniennes comme un "exemple de la femme musulmane parfaite". Elle a notamment été présentatrice pour des chaînes publiques iraniennes, et anime désormais une émission sur l'équivalent iranien de YouTube. Mais le 23 juillet, une vidéo et plusieurs photos ont commencé à circuler sur l'application de messagerie sécurisée Telegram, la montrant aux côtés de son mari et de sa petite fille, dans un parc en Suisse. 

En Iran, la consommation d'alcool est interdite, comme le fait pour une femme d'apparaître sans voile dans un espace public. De quoi susciter quelques tweets plutôt acides sur l'hypocrisie de Azadeh Namdari, traduits par France 24, ou des dessins de presse satiriques. Les autorités, elles, n'ont pas réagi.

"La police morale nous frappe et nous insulte, mais boire de la bière et se balader sans hijab en Suisse lui vaut 'les honneurs' car elle porte le tchador !", estime cet internaute. Pour un autre utilisateur de Twitter, "[Cette polémique] n'a rien à voir avec le fait que Azadeh Namdari porte un voile ou pas, c'est surtout qu'elle invite des gens à faire quelque chose en quoi elle même ne croit pas."


"Ce n’est pas la première fois qu’une photo ou une vidéo émerge montrant une célébrité telle qu’elle se comporte dans sa 'seconde vie'. Beaucoup de stars iraniennes ont été bannies du pays ces 40 dernières années à cause d’images similaires. Mais pour le public iranien, ne pas porter de voile ou boire de l’alcool, ce n’est pas tabou, beaucoup le font dans cette 'deuxième vie' plus privée", a affirmés ur France 24 Asieh Amini, une activiste iranienne vivant en Norvège et spécialiste du droit des femmes.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter