Iran : l'Irano-britannique condamnée a entamé une grève de la faim

International
MOYEN-ORIENT - Ghoncheh Ghavami, une femme de 25 ans qui aurait été condamnée en Iran à un an de prison pour avoir tenté d'assister à un match de volley-ball, a entamé samedi une nouvelle grève de la faim.

Sa condamnation n'a pas encore été confirmée par la justice iranienne, mais Ghoncheh Ghavami a préféré prendre les devants. La femme irano-britannique de 25 ans a entamé samedi une nouvelle grève de la faim, a annoncé son frère lundi soir : "Elle ne mange aucune nourriture solide et ne boit aucun liquide".

Maintenue en détention depuis le 20 juin, Ghoncheh Ghavami aurait été condamnée à un an de prison pour avoir tenté d'assister le même jour à un match de volley-ball entre l'Iran et l'Italie à Téhéran. La loi iranienne interdit aux femmes du pays d'assister aux rencontres de volley-ball et de football, au prétexte de les protéger des comportements obscènes des supporteurs.

Affaire "pas claire"

"Le verdict ne m'a pas encore été signifié officiellement mais le juge me l'a montré" indiquait dimanche son avocat aux médias iraniens. Son frère s'est plaint lundi d'une "affaire pas claire" : "Je ne comprends pas pourquoi ils ne veulent pas rendre le verdict public alors qu'ils en ont pris la décision (...) C'est une affaire qui nous préoccupe énormément. Ils n'ont pas de bases légales pour la maintenir en détention".

EN SAVOIR +

>> Iran : elle veut voir un match de volley, elle prend un an de prison

>> Iran : détenue pour avoir voulu assister à un match de volley

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter