Irlande : un bookmaker lance les paris sur le procès Pistorius

Irlande : un bookmaker lance les paris sur le procès Pistorius

DirectLCI
COTE - Coupable ou non coupable ? C'est le pronostic mis en ligne par le bookmaker irlandais Paddy Power, qui propose de miser sur le verdict du procès d'Oscar Pistorius, jugé depuis lundi pour le meurtre de sa femme, Reeva Steenkamp, en 2013. Outre-Manche, le pari suscite l'indignation et près de 100 000 personnes ont déjà signé une pétition pour demander son retrait.

Finis les paris sur la victoire d'Oscar Pistorius. En tout cas sur les pistes d'athlétisme. Les bookmakers irlandais ont trouvé un autre moyen de parier sur le champion déchu. Sur l e site de paris en ligne Paddy Power , les cotes sur l'issue de son procès sont déjà fixées.

10 euros misés sur "coupable" peuvent rapporter 12, 8 euros (cote à 1,28), contre 32,5 euros (cote à 3,25) si on met en jeu la même somme sur "non coupable". Outre-Manche, la médiatisation de ce pari est venue d'une publicité jugée offensante, qui appelle à miser sur le verdict du procès du champion paralympique sud-africain pour le meurtre de sa petite amie Reeva Steenkamp en 2013.

Malgré les protestations, pas question de retirer le pari

Cette affiche publiée dans la presse britannique et irlandaise montre une statuette des Oscars, dont le visage a été remplacé par celui de l'accusé. Avec un slogan assez accrocheur : "Il est venu le temps de l'Oscar. Gagnez de l'argent s'il sort libre. Nous vous rembourserons tous les paris perdus dans le procès d'Oscar Pistorius.' Pour mener à bien sa campagne publicitaire et son mauvais jeu de mots, le bookmaker a profité de la cérémonie des Oscars et du début procès de l'athlète.

Et si les militants contre les violences conjugales ont lancé une pétition, déjà signée par plus de 100 000 personnes , Paddy Power – qui lance aussi des paris sur le départ de Julian Assange de l'ambassade d'Equateur, entre autres – n'a pas prévu de "retirer ce pari", a assuré mardi un porte-parole de l'agence de paris. Et d'ajouter : "Il n'y a rien de nouveau à parier sur l'issue d'un procès suivi avec avidité par le public."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter