Irlande : un incendie tue 10 personnes dont quatre enfants et un bébé

International
DUBLIN - Un incendie dont les circonstances restent encore inconnues, s'est déclenché tôt samedi matin dans la capitale irlandaise, causant la mort de 10 personnes, dont quatre enfants et un bébé de 6 mois.

Un incendie a causé la mort de dix personnes dont plusieurs enfants ce samedi, sur une aire d'accueil de Dublin, en Irlande, selon le chef de la police Diarmuid O'Sullivan. Un précédent bilan communiqué sur les lieux de l'incendie par le chef de la police faisait état de neuf morts, dont "plusieurs enfants", dont certains "n'avaient que six mois".

"Malheureusement un mari et sa femme, leurs quatre fils, leur bébé -une petite fille- et d'autres membres de leur famille" sont morts, a détaillé le Premier ministre irlandais Enda Kenny. "C'est une tragédie innommable d'avoir une famille entière anéantie dans un tel enfer", a-t-il ajouté. Plusieurs personnes ayant été asphyxiées ont été transportées d'urgence à l'hôpital.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de l'incendie

L'origine de l'incendie qui s'est déclaré à Carrickmines, dans la banlieue sud de Dublin et qui s'est propagé dans plusieurs caravanes et mobile homes garés sur l'air d'accueil, reste inconnue pour le moment. "A ce stade, nous suspectons que le feu a pris dans une unité et qu'il s'est propagé à la deuxième. Il y en a une qui a été complètement dévorée par les flammes et l'autre qui est partiellement brûlée", a expliqué Gerry Stanley de la brigade des pompiers de Dublin. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de cet incendie meurtrier.

Le président irlandais Michael D Higgins a déploré une "horrible tragédie". "Mes pensées vont en ce moment vers les familles et les amis de ceux qui ont perdu la vie et de ceux qui ont été blessés", a-t-il ajouté dans un communiqué. De son côté, Peter O'Brien, conseiller local travailliste de la ville, a eu une pensée pour "ces personnes se sont couchées vendredi soir impatientes d'être en week-end et elles ne se sont jamais réveillées". L'élu a également déploré une "terrible tragédie humaine".

A LIRE AUSSI >> Incendie sur le site pétrochimique de Berre : une troisième cuve visée lors de l'attaque

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter