Une cinquantaine de baleines pilotes meurent échouées sur une plage en Islande

International

ÉCHOUÉES - Une cinquantaine de baleines pilotes ont péri échouées la semaine dernière sur une plage d'Islande. Un phénomène fréquent mais rarement fatal chez ces cétacés et qui reste inexpliqué, ont indiqué les scientifiques.

Le phénomène est rare et inexpliqué, mais la semaine dernière, de nombreux cétacés se sont échoués sur une plage islandaise. Ce sont 52 animaux précisément, gisants sur le sable, qui ont été repérés sur une plage sauvage de Longufjorur, dans l'ouest de l'île de l'Atlantique nord, le 18 juillet, par un pilote d'hélicoptère transportant des touristes.

Des biologistes devaient se rendre sur place pour prélever des échantillons sur les mammifères marins, une espèce abondante dans l'Atlantique estimée à entre 500.000 et 800.000 individus.

Lire aussi

Vulnérables au plus près des côtes

"Régulièrement on voit des baleines pilotes s'échouer. Ce n'est pas inhabituel (...) mais la plupart du temps on les repère en peu de temps, avant qu'elles meurent, et on peut les aider à regagner le large", a expliqué Gisli Vikingsson de l'Institut de recherche marine de Reykjavik.

Les baleines sont particulièrement vulnérables lorsqu'elles se rapprochent des côtes pour chasser leurs proies et que les eaux de littoral sont peu profondes. Les raisons pour lesquelles elles s'échouent, et en si grand nombre, demeurent mystérieuses. Certaines théories évoquent l'interférence de champs magnétiques, d'autres soulignent le rôle central d'un individu dominant au sein d'un groupe qui le suit "quoi qu'il arrive", a rappelé Gisli Vikingsson.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter