Israël : enquête sur une vidéo de juifs extrémistes célébrant la mort d'un bébé palestinien

Israël : enquête sur une vidéo de juifs extrémistes célébrant la mort d'un bébé palestinien

DirectLCI
HORREUR - Une vidéo tournée il y a une dizaine de jours a mis le feu aux poudres en Israël. Sur les images, on voit un groupe de juifs ultra-orthodoxes danser et célébrer la mort d'un bébé palestinien brûlé vif. Une enquête a été ouverte et le Premier ministre israélien a condamné ces agissements.

Les images ont choqué de nombreuses personnes en Israël . La chaîne Aroutz 10 a diffusé mercredi une vidéo montrant un groupe d'extrêmistes juifs célébrant la mort d'un bébé palestinien brûlé vif avec ses parents. On a appris jeudi que les autorités israéliennes avaient ouvert une enquête.

Filmées lors d'un mariage il y a une dizaine de jours, ces images montrent une foule de jeunes juifs orthodoxes qui dansent en brandissant des armes à feu et un cocktail molotov. Ils font passer parmi eux, en la poignardant, une photographie d'Ali Dawabsheh, ce bébé de 18 mois tué dans l'incendie criminel de la maison familiale au mois de juillet. Seul un enfant de quatre ans y a survécu. Il a été grièvement brûlé et est toujours hospitalisé en Israël.

Le journal israélien de gauche Haaretz a repris une partie de ces images :

Ces images ont été largement reprises sur les sites d'informations et par les réseaux sociaux en Israël et ont relancé le débat sur la violence des extrémistes juifs .

Les politiques de tous bords dénoncent

"Les images choquantes qui ont été diffusées à la télévision (...) montrent le vrai visage d'un groupe qui constitue un danger pour la société israélienne et la sécurité d'Israël", a déclaré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou dans un communiqué. "Nous ne sommes pas prêts à accepter que des gens nient les lois de l'Etat et ne considèrent pas qu'ils y sont assujettis", a-t-il ajouté.

Plusieurs leaders nationalistes importants, appartenant à la mouvance des colons, ont également dénoncé les images.

À LIRE AUSSI >> Les agressions à l'arme blanche se multiplient entre Israéliens et Palestiniens

Des proches de milieux d'extrême-droite

La vidéo a été saisie par la police le jour même du mariage et immédiatement transmise au ministre israélien de la Défense Moshé Yaalon. S'en est suivie une réunion avec des représentants de colons afin de leur montrer ces images. 

Selon les médias israéliens, le marié était un membre connu de l'extrême droite israélienne, questionné dans le passé pour son rôle présumé dans des actes de "terrorisme juif". De nombreux invités à la réception étaient des amis ou des proches des suspects dans l'enquête sur l'incendie de la maison de Douma. Cette affaire passe pour l'un des déclencheurs de la vague actuelle de violences en Israël et dans les Territoires palestiniens.

Un Noël tendu dans le berceau du christianisme

Depuis début octobre, 129 Palestiniens, 19 Israéliens, un Américain et un Erythréen sont morts dans ce contexte, selon un décompte de l'AFP. Les fêtes de Noël n'auront pas permis d'accalmie en Israël ou en Cisjordanie. Au moins cinq attaques ont eu lieu dans les deux jours qui précèdent les célébrations à Bethléem.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter