Israël - Gaza : reprise des tensions après les assassinats ciblés de deux cadres du Djihad islamique

Un missile israélien lancé depuis l'Iron Dome
International

VIOLENCES - Mardi 12 novembre, des frappes de l'armée israélienne ont ciblé deux responsables du Djihad islamique, à Gaza et à Damas, la capitale syrienne. En représailles, le groupe armé a répliqué avec des tirs de roquette.

Les tensions ont connu une nouvelle escalade, mardi 12 novembre, dans le territoire palestinien de la bande de Gaza. L'armée israélienne a effectué des frappes ciblées sur deux hommes du Djihad Islamique, ce mardi 12 novembre. A Gaza, un haut commandant du groupe islamiste armé palestinien a été visé par une frappe et à Damas, en Syrie, des frappes ont ciblé quasi-simultanément la maison d'un responsable politique du Djihad Islamique, tuant deux personnes, dont son fils, a indiqué l'agence officielle syrienne Sana, en imputant la responsabilité à Israël. Le Djihad Islamique a immédiatement répliqué avec des salves de roquettes sur Israël où plusieurs villes étaient en état d'alerte. 

Des villes en état d'alerte

Les sirènes d'alarme ont été activées dans de nombreuses villes de l'Etat hébreu, à proximité de la bande de Gaza jusque dans la métropole économique Tel-Aviv, où les écoles et les universités ont été fermées en raison des tirs. Depuis le début de la matinée, une cinquantaine de roquettes ont été tirées depuis Gaza vers Israël, a indiqué l'armée israélienne. Si une grande partie d'entre elles ont été détruites en vol par "Iron Dome", d'autres se sont abattues près de civils, dont une sur une autoroute fréquentée, selon des images diffusées par la télévision israélienne. 

Lire aussi

L'UE appelle à une désescalade

Un Palestinien a succombé à ses blessures infligées dans une frappe de l'armée israélienne qui mène mardi une opération contre des positions du Jihad islamique dans la bande de Gaza, a indiqué le ministère de la Santé dans cette enclave palestinienne.

Ibrahim al-Dabbous, 26 ans, avait été blessé plus tôt dans la journée dans une frappe dans le nord de Gaza, selon les autorités locales. Son décès porte à cinq le nombre de Palestiniens tués mardi à Gaza, incluant un commandant du groupe palestinien Jihad islamique et son épouse.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter