Israël : les 4 extrémistes juifs célébrant la mort d'un bébé palestinien arrêtés

Israël : les 4 extrémistes juifs célébrant la mort d'un bébé palestinien arrêtés

JUSTICE - La police israélienne a annoncé mardi avoir arrêté quatre hommes. Ils sont soupçonnées d'avoir célébré en juillet avec d'autres extrémistes juifs la mort d'un bébé palestinien brûlé vif avec ses parents en Cisjordanie occupée.

En juillet dernier, l’incendie criminel qui avait endeuillé le village de Douma avait contribué à la flambée de violences actuelles en Israël et dans les Territoires palestiniens. Ce jour là, une famille palestinienne meurt brûlée vive dans l’incendie de sa maison où se trouve alors un bébé de 18 mois. Un drame néanmoins célébré ces jours-ci par des extrémistes juifs, dont l’arrestation a été annoncée ce mercredi.

La polémique a débuté mercredi dernier , quand une chaîne de télévision israélienne a en effet montré des jeunes juifs orthodoxes dansant lors d'une fête de mariage en brandissant des armes à feu et un cocktail Molotov et en faisant passer, en la poignardant, une photo du bébé, Ali Dawabsheh. Ces images, largement reprises par les médias et les réseaux sociaux, ont provoqué une onde de choc et relancé le débat sur la violence juive en Israël. Ces "images choquantes (...) montrent le vrai visage d'un groupe qui constitue un danger pour la société israélienne et la sécurité d'Israël", avait déclaré alors le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

A LIRE AUSSI >>  Israël : enquête sur une vidéo de juifs extrémistes célébrant la mort d'un bébé palestinien

Organisation terroriste juive

La diffusion de la vidéo a également permis à la police israélienne de remonter rapidement la piste des individus. Quatre hommes ont ainsi été arrêtés ce mardi, soupçonnés d'avoir célébré avec d'autres extrémistes juifs la mort du bébé. "Ils comparaîtront demain (mercredi) devant un tribunal de Jérusalem", a précisé le porte-parole de la police Micky Rosenfeld.

L'incendie criminel de Douma a marqué les Palestiniens et passe pour l'un des déclencheurs de la vague actuelle de violences en Israël et dans les Territoires palestiniens. A l'époque, plusieurs arrestations d'extrémistes juifs avaient été menées dans le cadre de l'enquête sur l'incendie, la sécurité intérieure israélienne (Shin Beth) indiquant que ces personnes étaient "des jeunes soupçonnés d'appartenir à une organisation terroriste juive et d'avoir commis des attentats". Aucun de ces suspects n'a toutefois été inculpé. L'un de ces suspects, un colon de 18 ans, a été assigné à résidence mardi après plusieurs semaines de détention par le Shin Beth.

A LIRE AUSSI >>  Cisjordanie : un raid d'agents israéliens déguisés s'achève par un mort

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alerte aux orages et aux vents forts : 13 départements en vigilance, risque de "phénomène violent"

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

REVIVEZ - Jim Bauer, Marghe, Mentissa Aziza et Cyprien qualifiés pour la finale de "The Voice"

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

Elle a tué son mari qui la tyrannisait : Valérie Bacot témoigne dans "Sept à Huit" avant son procès

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.