Dans les villes mixtes d'Israël, un climat insurrectionnel qui inquiète au plus au point

Dans les villes mixtes d'Israël, un climat insurrectionnel qui inquiète au plus au point

PROCHE ORIENT - Des violences entre juifs et arabes, les pires depuis des années, ont eu lieu dans plusieurs villes mixtes d'Israël ces derniers jours. Une situation qui laisse craindre le pire.

La violence est encore montée d’un cran au Proche-Orient, où des heurts entre juifs et arabes ont éclaté dans plusieurs villes mixtes d'Israël depuis lundi et le début du conflit entre le Hamas et l'État hébreu. Le chef de la diplomatie américain, Antony Blinken, s’est dit "profondément préoccupés par la violence dans les rues d'Israël", lors d'une conférence de presse ce jeudi à Washington, jugeant qu'Israéliens et Palestiniens devaient "pouvoir participer sans crainte de la violence aux célébrations" liées à la fin du ramadan et à la fête de Chavouot, la Pentecôte juive.

Toute l'info sur

Israël-Palestine : cessez-le-feu après 11 jours de combat

Tirs à balles réelles et scènes de lynchages

Depuis le début de la semaine, plusieurs villes mixtes - où cohabitent juifs et arabes - d'Israël ont été le théâtre d'émeutes et d'échanges de coup de feu, un niveau de violence jamais atteint depuis des décennies d'après le porte-parole de la police, Micky Rosenfeld. 

Ces violences ont éclaté après le début lundi des hostilités entre Israël et le mouvement islamiste palestinien Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza. Près de 1000 membres de la police des frontières ont été appelés en renfort dans ces villes, où plus de 400 personnes, juives et arabes, ont été arrêtées ces trois derniers jours. 

Lire aussi

Ce jeudi soir, un homme a ouvert le feu à l'arme semi-automatique sur un groupe de Juifs, blessant une personne à Lod près de Tel-Aviv. Plus tôt dans la semaine, un Arabe Israélien, Moussa Hassouna, avait été tué dans un tir lors d'une confrontation entre des juifs nationalistes et de jeunes arabes dans cette ville mixte du centre d'Israël.

Mercredi soir, à Bat Yam, un Arabe israélien de 33 ans a été molesté par des militants d'extrême-droite. L'homme a eu des côtés et des os du visage cassés. Diffusées en direct à la télévision mercredi soir, les images du lynchage ont choqué la population dans tout le pays.

Réunion du Conseil de sécurité dimanche

Le Conseil de sécurité de l'ONU tiendra une réunion virtuelle publique sur cette flambée de violences. Cette réunion, initialement prévue vendredi, a été demandée par la Tunisie, la Norvège et la Chine. Les États-Unis, qui avaient bloqué la session de vendredi et envisagé une réunion en début de semaine prochaine, ont accepté qu'elle soit avancée à dimanche.

"J'espère que cela donnera un peu de temps à la diplomatie pour apporter des résultats et pour voir si nous obtenons une vraie désescalade", avait souligné quelques instants tôt le secrétaire d'État, qui a dépêché la veille un émissaire en Israël et dans les Territoires palestiniens.

Découvrez le podcast de l'émission "Brunet Direct" qui est consacré au conflit entre Israël et le Hamas

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d’écoute préférée : 

Sur APPLE PODCAST

Sur DEEZER

Sur SPOTIFY 

Du lundi au vendredi, de 10H00 à 12H00, le présentateur prendra le temps d’analyser et de mettre en perspective les grands sujets d’actualité. Grande nouveauté de la rentrée, les téléspectateurs pourront intervenir en direct, interagir avec les invités en plateau pour livrer leurs points de vue et leur vécu. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Angleterre : dépassé par le variant Delta, Boris Johnson décale d'un mois le déconfinement

Bac : diplômé à 13 ans en 2015, que devient Pierre-Antoine ?

Que se passe-t-il à la centrale nucléaire de Taishan, en Chine ?

EN DIRECT - Covid-19 : 63 décès en 24 heures, la pression sur l'hôpital poursuit sa décrue

VIDÉO - Mila dans Sept à Huit : "Peut-être que je serai morte dans cinq ans"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.